Les « deux sessions », des enjeux colossaux

Par : Vivienne |  Mots clés : CCPPC,APN
French.china.org.cn | Mis à jour le 08-03-2017

L'Assemblée populaire nationale (APN) et la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC) se réunissent cette année pour la cinquième fois depuis l'arrivée au pouvoir du président Xi Jinping et du premier ministre Li Keqiang. L'occasion de dresser un bilan de mi-mandat de l'économie chinoise et de connaître les grands thèmes qui seront discutés par les députés et les membres.

Fu Ying, porte-parole de l'APN pour la session de cette année, a mentionné l'Etat de droit lors de la conférence de presse du 4 mars, notamment les dispositions générales du Code civil, un projet de loi majeur de cette session. La Chine donne la priorité à l'Etat de droit dans tous les aspects de la vie économique et sociale depuis l'arrivée du pouvoir de la nouvelle équipe dirigeante. Le Code civil, dont la rédaction sera terminée en 2020, prendra en compte les changements considérables intervenus dans la société chinoise depuis la politique de réforme et d'ouverture. Fu Ying a cité comme exemple la prise en compte de phénomènes sociaux comme les enfants isolés dans les campagnes et le vieillissement de la population, ainsi que la nécessité d'élargir l'éventail des personnes juridiques.

La Chine s'est en effet dotée ces dernières années d'un arsenal législatif complet dans des domaines aussi variés que la sécurité alimentaire, la protection de l'environnement ou très récemment, la loi sur la cybersécurité qui entrera en vigueur le 1er juin 2017. L'APN compte renforcer les mécanismes de supervision dans l'ensemble du pays et compléter le dispositif légal en fonction des évolutions de la société. Ainsi, parmi les grands thèmes de cette année figureront une loi sur la qualité des produits, sur les produits pharmaceutiques et la protection des mineurs.

C'est le rapport d'activité du gouvernement le 5 mars qui retient l'attention majeure puisque le premier ministre Li Keqiang dresse un bilan économique et social exhaustif de l'année écoulée et donne une orientation pour 2017 devant les députés de l'APN. L'objectif de croissance du PIB a été fixé à environ 6,5 % - contre 6,7 % en 2016 - un ajustement modéré qui souligne la priorité donnée à la qualité alors que les agrégats économiques évoluent dans un sens favorable.

Li Keqiang a réitéré l'opposition de la Chine à toute forme de protectionnisme et encouragé l'ouverture, soulignant le rôle de catalyseur de la croissance mondiale du pays, notamment avec l'initiative « Ceinture et route ».

Parmi les points saillants, il est à noter que la Chine a fixé un objectif de réduction de sa capacité en charbon et en acier, en prenant notamment à bras le corps le problème des « sociétés zombies ». Des mesures qui montrent que le gouvernement entend faire jouer un peu plus le marché dans la réforme du côté de l'offre en rationalisant l'échiquier économique et en libérant le potentiel de la demande intérieure.

Ce rapport d'activité, aussi bien dans le fond que dans la forme, s'est caractérisé par la fermeté et la résolution. Devant les défis colossaux que le pays doit encore surmonter et les incertitudes extérieures, une équipe dirigeante soudée et déterminée doit assurer la stabilité sociale et le développement économique.

 

Par Jacques Fourrier, journaliste et commentateur français basé à Beijing

L'auteur est seul responsable des opinions exprimées dans ce texte. Le site French.china.org.cn ne pourra en aucun cas être tenu pour responsable de son contenu.

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
1   2    


Les dernières réactions            Nombre total de réactions: 0
Sans commentaire.
Voir les commentaires
Votre commentaire
Pseudonyme   Anonyme
Retournez en haut de la page