Envoyer [A A]

Le MAE chinois rencontre l'ancien secrétaire d'Etat américain Henry Kissinger

French.china.org.cn | Mis à jour le 20. 09. 2022 | Mots clés : Kissinger,Chine,MAE

Photo:xinhua

Le conseiller d'Etat et ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a rencontré lundi à New York l'ancien secrétaire d'Etat américain Henry Kissinger.

M. Wang a félicité M. Kissinger qui va bientôt fêter ses 100 ans, le qualifiant de bon et vieil ami du peuple chinois pour les contributions historiques qu'il a apportées à l'établissement et au développement des relations sino-américaines.

M. Wang a souligné que la partie chinoise appréciait le fait que M. Kissinger avait toujours fait preuve d'amitié à l'égard de la Chine et avait confiance dans les relations sino-américaines.

Il a formulé l'espoir que M. Kissinger continuera de jouer un rôle unique et important et contribuera à remettre les relations bilatérales sur la bonne voie aussi vite que possible.

Cette année marque le 50e anniversaire de la visite de l'ancien président américain Richard Nixon en Chine et de la publication du Communiqué de Shanghai, a rappelé le chef de la diplomatie chinoise, ajoutant que la Chine et les Etats-Unis devaient revenir avec sérieux sur l'expérience propice de leurs 50 années d'échanges.

M. Wang a mis l'accent sur le fait que la politique de la Chine vis-à-vis des Etats-Unis était marquée par la continuité et la stabilité. Il a par ailleurs noté que le président chinois Xi Jinping avait proposé les trois principes du respect mutuel, de la coexistence pacifique et de la coopération gagnant-gagnant entre la Chine et les Etats-Unis.

Ces principes ne sont pas seulement le résultat de l'accumulation de 50 années d'expérience dans les relations bilatérales, ils sont aussi les principes de base qui doivent être respectés par les deux parties dans la prochaine étape de leur développement, a insisté M. Wang.

Le président américain Joe Biden a promis que les Etats-Unis ne cherchaient pas à entrer dans une nouvelle Guerre froide avec la Chine, qu'ils ne souhaitaient pas changer le système de la Chine, que la revitalisation de leur alliance ne ciblait pas la Chine, qu'ils ne soutenaient pas l'"indépendance de Taiwan" et qu'ils n'avaient pas l'intention d'entrer en conflit avec la Chine, a énuméré le diplomate chinois.

Cependant, les actions des Etats-Unis sont contraires à ces engagements, a-t-il ajouté.

Sur la base d'une mauvaise perception de la Chine, les Etats-Unis s'évertuent à considérer la Chine comme leur plus grand rival et un défi à long terme ; certains individus ont même décrit le succès des échanges sino-américains comme un échec, sans aucun respect pour l'histoire ou pour eux-mêmes, a-t-il poursuivi.

M. Kissinger a un jour averti que les relations sino-américaines étaient déjà "au bord de la Guerre froide", a relevé M. Wang.

Le début d'une "nouvelle Guerre froide" entre la Chine et les Etats-Unis sera une catastrophe pour les deux pays et pour le monde entier, a mis en garde le ministre, selon qui la partie américaine doit renouer avec une politique rationnelle et pratique à l'égard de la Chine, revenir sur la bonne voie des trois communiqués conjoints sino-américains et maintenir le fondement politique des relations bilatérales.

Il a souligné que la priorité numéro un à l'heure actuelle était de gérer de manière adéquate la question de Taiwan, faute de quoi celle-ci aura un impact subversif sur les relations sino-américaines.

La visite de la présidente de la Chambre des représentants américaine Nancy Pelosi à Taiwan, les délibérations portant sur le "Taiwan Policy Act of 2022" au Sénat américain et les propos sur le soutien à la défense de Taiwan ont tous sérieusement remis en cause les trois communiqués conjoints sino-américains et gravement sapé les bases politiques des relations bilatérales, a déploré M. Wang.

Le plus grand souhait de la Chine est de réaliser une réunification pacifique, que le peuple chinois fera de son mieux pour atteindre, a-t-il assuré. Par ailleurs, plus l'idée d'une "indépendance de Taiwan" sera répandue, moins il sera probable que la question de Taiwan soit résolue de manière pacifique.

Un vieux proverbe chinois dit qu'il est préférable de perdre des milliers de soldats que de céder le moindre pouce de terrain, une formulation qui décrit parfaitement la détermination et la résolution du peuple chinois, a affirmé M. Wang.

En cas de violation de la Loi anti-sécession, la Chine prendra des mesures fermes en accord avec la loi afin de sauvegarder la souveraineté nationale et l'intégrité territoriale, a-t-il averti. En vue de maintenir la paix et la stabilité dans le détroit de Taiwan, les Etats-Unis doivent revenir avec sérieux au sens originel d'une seule Chine et clairement s'opposer à l'"indépendance de Taiwan", a martelé le chef de la diplomatie chinoise.

M. Kissinger a rappelé l'histoire qui avait mené à la publication du Communiqué de Shanghai avec les dirigeants chinois de l'époque, indiquant que l'importance primordiale de la question de Taiwan pour la Chine devait être pleinement comprise.

Les Etats-Unis et la Chine doivent entretenir un dialogue plutôt qu'une confrontation et les deux pays doivent bâtir des relations bilatérales de coexistence pacifique, a-t-il préconisé.

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source:Agence de presse Xinhua