Envoyer [A A]

La Chine va intensifier l'inspection des aliments surgelés importés pour prévenir le risque d’infection au COVID-19

French.china.org.cn | Mis à jour le 13. 11. 2020 | Mots clés : COVID-19,aliments surgelés importés

Les douanes chinoises renforceront encore davantage l'inspection des aliments de la chaîne du froid importés dans le but de prévenir le risque d'infections au nouveau coronavirus (COVID-19), alors que l'hiver arrive et que le monde assiste à une augmentation des cas confirmés, selon des responsables chinois.

Le contrôle et la gestion des ressources seront renforcés, a annoncé jeudi Bi Kexin, chef du bureau de la sécurité alimentaire des importations et des exportations à l'Administration générale des douanes, lors d'une conférence de presse.

Jusqu'à présent, la Chine a consulté et communiqué avec les autorités des 109 pays qui exportent des aliments de la chaîne du froid vers la Chine, avec des suggestions et des exigences recevant des réponses actives des départements concernés, a indiqué M. Bi.

Un total de 140 producteurs d'aliments de la chaîne du froid de 50 pays ont été inspectés et 22 entreprises ont été sanctionnées concernant des produits non qualifiés, avec par exemple une suspension des expéditions ou la révocation de leur enregistrement, a-t-il noté.

En outre, les importations en provenance d'entreprises étrangères où il y a eu des foyers d'infection seront suspendues et la surveillance des risques pour les aliments de la chaîne du froid importés sera également renforcée, a souligné M. Bi. « Mercredi, les douanes chinoises avaient testé un total de 873 475 échantillons d'articles de la chaîne du froid importés, parmi lesquels 13 ont été testés positifs », a-t-il fait savoir.

Avec des mesures de prévention strictes et cohérentes, la Chine a réussi à contrôler l’épidémie de COVID-19 au niveau national. Selon des experts chinois, presque tous les foyers d’infection récents à petite échelle étaient liés à des importations de la chaîne du froid, allant du marché de gros de Xinfadi à Beijing au dernier foyer d’infection dans la municipalité de Tianjin (nord de la Chine).

Alors que la Chine a constaté un retour à la normale des ses activités sociales et de la production, les risques pouvant entraîner des infections ont alerté les résidents et les entreprises chinoises. De nombreux pays et régions du monde ont récemment connu une recrudescence des cas. Selon les données de l’Université Johns Hopkins, les États-Unis sont toujours le pays avec le plus de cas confirmés au monde avec plus de 10 millions de cas. Récemment, le pays a enregistré plus de 100 000 nouvelles infections par jour.

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source:french.china.org.cn