Envoyer [A A]

Ding Hailin, jeune professionnel de retour de Russie : « Je me sens chanceux de vivre une époque florissante »

French.china.org.cn | Mis à jour le 09. 07. 2018 | Mots clés : réforme et d'ouverture,Parti communiste


Zhao Yingquan, China.org.cn

Depuis le début de l’ère de réforme et d'ouverture, toutes les sessions du Congrès national du Parti communiste chinois ont exprimé leurs grands espoirs pour la jeunesse. Le rapport du 19e Congrès comprend une analyse spéciale du travail des jeunes, qui souligne que « le bonheur des jeunes détermine le bonheur de la nation, une jeunesse forte signifie un pays fort. Lorsque la jeune génération a des idéaux, des compétences et des rôles à jouer, l'État jouit de belles perspectives et le peuple est porteur d’espoir. »

« La société chinoise progresse rapidement, les secteurs émergents comme les grandes données, l’Internet des objets et les énergies nouvelles nous propulsent vers le futur. Aujourd'hui, ces nouvelles technologies arrivent à maturité, et offrent de nombreuses opportunités de carrière et choix de vie pour les étudiants qui sont allés à l’étranger. Nous vivons une ère de grande vitalité, et j'espère trouver une place à moi dans cette grande époque », explique Ding Hailin, jeune étudiant de retour de Russie.

Ding Hailin est né à Yantai, dans la province du Shandong, et fête ses trente ans cette année. En 2010, grâce aux liens sino-russes de plus en plus étroits et à la coopération pour les échanges universitaires entre les deux pays, il est parti étudier la finance et l’analyse des risques à l’Université polytechnique de Saint-Pétersbourg. Il rêvait depuis toujours d’étudier à l’étranger. Son séjour a été une véritable école de la vie : en plus de ses études, il a tenté la formation d’une équipe chinoise de football dans son établissement, la pratique du hockey sur glace, la chasse et il a même trouvé le temps de faire de longs voyages. Il se dit honoré d’avoir pu bénéficier de la politique nationale d'encouragement des études à l’étranger. « Cette expérience m'a aidé à penser sous un angle plus international, de manière plus inclusive, à forger mon indépendance et à avoir une plus grande détermination, explique-t-il. Cela ne m’a pas seulement permis d’améliorer la maîtrise de ma discipline, mais aussi de faire l’expérience de modes de vie divers. Cela m’a fourni un sens de l’orientation précieux dans mon travail et dans ma vie. »

Après l'obtention de son diplôme, Ding Hailin a d'abord été recruté comme consultant en stratégie dans un cabinet de conseil à Moscou, puis il a pris la décision de rentrer en Chine pour saisir les nouvelles opportunités professionnelles et personnelles s’ouvrant à lui. Aujourd’hui, il travaille dans l'analyse d’opérations stratégiques pour un grand groupe à Shanghai. En l’espace de quelques années, il a profondément ressenti les bouleversements qui ont eu lieu dans l’économie. Sa société travaille sur des projets d'investissement dans des domaines tels que la santé et les énergies nouvelles. « Avant mon départ, ces termes étaient encore vagues et lointains. Mais en quelques années, ils sont devenus une réalité. L’ouverture du marché ouvert a permis un boom dans les domaines des grandes données, d’Internet, de l'Internet des objets, des nouvelles énergies et des autres secteurs émergents. Les opportunités sont de plus en plus nombreuses dans la société chinoise, et cela bénéficie aux étudiants comme moi qui reviennent de l’étranger pour bâtir une carrière avec un plus grand éventail de choix », observe-t-il. Il évoque aussi les changements de la vie quotidienne, avec la généralisation en quelques années d’outils comme WeChat et Alipay. À son retour, il a constaté que ces innovations étaient devenues des éléments indispensables du quotidien. « Tout cela reflète les changements rapides survenus dans notre pays », dit-il avec émotion.

Ding Hailin vient de former sa propre petite famille. Son épouse a étudié au Royaume-Uni, et comme lui a décidé de revenir en Chine pour travailler dur au progrès du pays. « En tant que Chinois, je me sens heureux. Sous la direction du Parti communiste chinois, notre pays bénéficie d’un environnement politique stable, d’un bon ordre social. L’ouverture a créé de nombreuses opportunités dans notre société, et je me sens chanceux de vivre une époque florissante », explique-t-il fièrement.

1   2   >  


Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source:french.china.org.cn