Accueil Actualité
Editions spéciales
Photos-Vidéos
Services
Vous
ECONOMIE
[Favoris] [Imprimer] [Envoyer] [Commenter] [Corriger] [Caractère:A A A]
Les investisseurs asiatiques deviennent le moteur des IDE en Chine

L'investissement direct étranger (IDE) en Chine a progressé à un rythme accéléré en octobre, avec une augmentation des capitaux affluant des économies asiatiques. Les investissements en provenance des États-Unis, par contre, ont marqué une baisse sensible.

Le ministère du Commerce a indiqué hier que les investissements ont bondi de 8,75 % en glissement annuel à 8,33 milliards de dollars le mois dernier, contre une augmentation de 7,88 % en septembre.

En comparaison, le rythme de progression annuel était de 11,1 % en août et de 19,8 % en juillet.

Au cours des dix premiers mois de l'année, les investissements ont augmenté de 15,8 % à 95 milliards de dollars, selon le ministère.

« De manière globale, les investisseurs étrangers sont de plus en plus prudents dans le climat actuel d'incertitude économique », souligne Xue Jun, analyste pour CITIC Securities Co.

« Le rebond inattendu en octobre est le résultat des nouveaux investissements en provenance des pays asiatiques, qui s'en sortent relativement bien dans les circonstances actuelles », poursuit-il.

Entre janvier et octobre, les investissements de dix grands marchés asiatiques, dont le Japon, les Philippines, la Thaïlande et la Malaisie, ont grimpé de 20,6 % en glissement annuel pour atteindre 81,8 milliards de dollars.

Les données du ministère du Commerce montrent que les investissements japonais ont progressé de 65,5 %.

Cependant, les investissements des États-Unis ont chuté de 18,13 % à 2,5 milliards de dollars sur la même période, et les capitaux en provenance des 27 membres de l'Union européenne ont connu une augmentation modeste de 1,05 %.

« La baisse des investissements des États-Unis est étroitement liée à la situation économique sur place », a avancé Shen Danyang, porte-parole du ministère.

« Les États-Unis se concentrent sur leur stratégie de ré-industrialisation, qui crée une certaine pression sur la Chine pour attirer des investissements américains dans nos secteurs de production à haute valeur ajoutée ».

M. Shen a affirmé que la Chine reste l'une des destinations préférées des investisseurs étrangers. Au cours des dix premiers mois de l'année, ceux-ci ont injecté 44,5 milliards dans l'industrie chinoise des services, 20,6 % de plus qu'en 2010.

Le tourisme, le commerce de gros et de détail sont les choix les plus populaires, avec des hausses de 107 %, 70 % et 72 % respectivement en glissement annuel.

L'investissement dans le secteur manufacturier a progressé de 11,6 % à 43,5 milliards de dollars entre janvier et octobre, tandis que l'industrie agricole a récolté 1,5 milliard de fonds étrangers, 5,46 % que l'année précédente.

Parallèlement, les investissements directs non financiers à l'étranger de la Chine ont grimpé de 14,1 % en glissement annuel à 46,2 milliards de dollars fin octobre, à destination de 2 733 entreprises étrangères dans 130 pays.

Le rythme a repris à partir des 12,5 % enregistrés au cours des trois premiers trimestres, selon les chiffres du ministère.

french.china.org.cn     2011/11/17

[Favoris] [Imprimer] [Envoyer] [Commenter] [Corriger] [Caractère:A A A]
Liens connexes
Chine : les IDE en hausse de 16,6% entre janvier et septembre
Rebond des IDE après le déclin de juillet
La Chine attire toujours les IDE
Les dernières réactions            Nombre total de réactions: 0
Sans commentaire.
Voir les commentaires
Votre commentaire
Pseudonyme   Anonyme

Retournez en haut de la page