share

Des jeunes Tunisiens démontrent leurs talents au concours de chant chinois

Par : 杨越胜 |  Mots clés : news
French.china.org.cn | Mis à jour le 20-06-2024
Agence de presse Xinhua | 20. 06. 2024

Six candidats adultes et une dizaine d'adolescents tunisiens ont participé à la finale de la première édition du concours de la chanson chinoise ce mercredi au centre sportif et culturel de Ben Arous dans le sud de la capitale.

Le grand prix de la catégorie "adulte" va à Ilhem Motamri, enseignante de la langue chinoise depuis 2004 et chanteuse amatrice, qui a réussi à interpreter la chanson lauréate avec sa propre empreinte.

"Mon choix pour la langue chinoise était par pure curiosité, mais, petit à petit, comme j'étais impressionnée par la Chine et sa grande civilisation et culture étendues, je me suis dite que c'est mon meilleur choix", a-t-elle avoué. "Et la musique chinoise demeure parmi mes premières préférences artistiques."

Quant à l'enseignement de la langue chinoise en Tunisie, elle reconnaît que le nombre des étudiants de cette langue orientale n'est pas aussi élevé par rapport à d'autres langues d'option, mais ils "affichent une parfaite maîtrise notamment au niveau de la prononciation en plus d'une exceptionnelle admiration à l'égard de la Chine".

Dans la catégorie "adolescent", Zaineb Akili, lycéenne de 17 ans s'est dit fière d'être sacrée championne bien qu'elle n'étudie la langue chinoise que depuis quelques mois.

"Pour ceux qui aiment vraiment cette langue, il suffit de sentir la vague d'émotions émises par les phrases pour pouvoir les chanter aisément ", a-t-elle dit.

Pour Ahlem Ben Soussia, membre du jury et inspectrice-coordinatrice de la langue chinoise au sein du ministère tunisien de l'Education, ce concours pourrait encourager les élèves tunisiens à choisir d'étudier la langue chinoise et découvrir la musique chinoise.

"C'est une merveilleuse occasion d'apprendre les coutumes des deux pays et de mieux connaître les Chinois en travaillant avec eux pendant les répétitions", a-t-elle dit.

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source: Agence de presse Xinhua
Retournez en haut de la page