L'architecture écologique et la vie verte

Par :  |  Mots clés : Chine-architecture-écologie
French.china.org.cn | Mis à jour le 13-03-2018

Depuis plus de dix ans, la Chine s'urbanise à vitesse grand V et elle doit envisager aujourd'hui de nouvelles problématiques. Qu'en est-il de l'architecture écologique et de la vie verte dans les quartiers résidentiels des grandes villes ?

Pour ceci, le gouvernement recherche dans tout le pays des mesures efficaces et des modèles pour trouver une voie vers un mode de vie faiblement carboné dans les villes. Mais ce n'est pas une chose facile pour un pays aussi vaste que la Chine, présentant de grandes disparités entre les provinces.

Cependant, une lueur d'espoir est apparue dans le quartier international Alpha de Nanchang (Nanchang Alpha International Community) dans la province du Jiangxi qui offre une perspective de vie urbaine en Chine pour le XXIe siècle.

Un modèle vert

Ce projet pilote, parrainé par le gouvernement local, est mené dans la zone écologique de Hongjiaozhou de la nouvelle région de Honggutan de Nanchang. Elle se trouve à seulement quelques centaines de mètres de la rivière Ganjiang. Sa construction a commencé en 2008 et les bâtiments de la première tranche du projet ont été achevés en 2012, et ceux de la seconde tranche en 2017. Les deux tranches couvrent une superficie de 232 000 m2 de bâtiments résidentiels, soit l'équivalent de 33 terrains de football. Durant les neuf dernières années, la construction d'environ 900 logements prêts à être commercialisés a été réalisée.

Le quartier international Alpha de Nanchang s'attache à développer la construction écologique et un mode de vie à faible consommation de carbone. C'est la raison pour laquelle, le ministère de la Construction et le ministère des Finances ont inscrit ce projet dans la liste des programmes de démonstration des quartiers résidentiels à énergie renouvelable. Ce projet pilote est unique dans la province. Une grosse somme d'argent y a été investie pour mettre en pratique l'idée d'une architecture durable et respectueuse de l'environnement. Ce projet a obtenu un grand succès. En 2009, il a été classé sur la liste Forbes-modèle d'habitat vert, et a été récompensé plusieurs fois à l'intérieur du pays.

Mais en quoi ce projet est-il si remarquable? Selon Chen Xiaobing, directeur adjoint du département d'ingénierie de l'entreprise Sunny World, qui a participé à tout le processus allant de la conception à la mise en oeuvre de ce projet, le standard écologique des matériaux de construction et de décoration intérieure est beaucoup plus élevé que la moyenne. "Depuis 2008 jusqu'à aujourd'hui, c'est un travail précurseur pour notre entreprise."

Pour sa conception, les ingénieurs chinois ont choisi de coopérer avec un cabinet d'architecture des Etats-Unis, et beaucoup de matériaux et de techniques viennent de l'étranger, y compris d'Europe.

Le résultat de ce projet est évident. "Par rapport aux autres bâtiments résidentiels, l'efficacité énergétique des immeubles Alpha affiche une supériorité de plus de 65 %", explique M. Chen. Le promoteur et l'opérateur choisissent des matériaux écologiques et à économie d'énergie correspondant aux plus hautes normes en termes de technique écologique, y compris pour la paroi des bâtiments, les isolants thermiques, les matériaux pour le toit, les portes et les fenêtres, le système de ventilation, le système d'alimentation électrique, le système de drainage des eaux usées et l'installation de l'éclairage.

Chen Xiaobing précise : "La paroi externe est le noyau de la conception d'un bâtiment. Elle doit permettre d'obtenir une température d'intérieur constante en hiver et en été." Pour la ville de Nanchang, une des quatre villes les plus chaudes en été, avec Nanjing, Wuhan et Chongqing, la paroi externe est la clé de l'efficacité énergétique du bâtiment.

Un autre avantage de ce quartier est sa décoration intérieure haut de gamme réalisée avec des matériaux écologiques. Chen Xiaobing raconte : "Ces appartements répondent aux standards d'un hôtel cinq étoiles. C'est extraordinaire pour un tel projet." L'opérateur assure aux clients que toutes les décorations et installations à l'intérieur de l'appartement sont écologiques, y compris la peinture murale, la conception de la cuisine et de la salle de bain, les appareils électroménagers et l'éclairage. En plus, le promoteur a installé un système de chauffage central, de refroidissement et de traitement des eaux usées. Le système de chauffage utilise la géothermie, tandis que le gaz naturel est utilisé pour chauffer la salle de bain et la cuisine.

Cependant, Chen Xiaobing admet : "Comme le coût des matériaux de construction est élevé, on réalise peu de profits." En 2008, bien que les appartements aient été vendus à un prix plus élevé que le prix moyen du marché, les bénéfices ont été faibles. Le gouvernement a payé une partie des dépenses supplémentaires, mais il s'agissait en fait d'une stratégie élaborée pour contrer l'objectif des promoteurs "recherchant à tout prix la maximisation des bénéfices".

Le mode de vie vert des consommateurs

Que pensent les consommateurs en tant que propriétaires potentiels? Les habitants de Nanchang sont-ils prêts à payer pour leurs idéaux écologiques? Zhang Xiaoyan, directeur de la société immobilière du quartier affirme que les 900 appartements sont presque tous vendus, il n'en reste que 13 à vendre.

He Yinong, agé de 56 ans, a acheté deux appartements dans le quartier. "J'ai choisi ce quartier en raison de son efficience énergétique. A l'intérieur de l'appartement, on ne trouve presque aucune différence de température entre l'été et l'hiver. Même sans utiliser le chauffage en hiver, la température intérieure reste à 15°C, ce qui réduit les dépenses", explique He Yinong.

Outre le chauffage et le système de ventilation, la société immobilière a lancé une série de mesures pour réduire les coûts et les émissions polluantes au bénéfice des propriétaires. Zhang Xiaoyan explique : "Nous pratiquons un tri rigoureux des déchets. Les déchets irrécupérables sont emballés et transportés pour éviter la pollution pendant le transport. Notre société traite les déchets recyclables comme des ressources précieuses et optimise leur utilisation."

Pour présenter le traitement de l'eau de pluie, Zhang Xiaoyan explique : "En général, on mélange souvent les eaux usées et l'eau de pluie, mais dans notre quartier, nous recyclons l'eau de pluie. Nous la collectons d'abord dans un réservoir, ensuite nous l'utilisons pour l'étang, pour arroser les arbres et nettoyer le quartier. L'eau de pluie s'écoule dans l'égout seulement lorsque le réservoir est plein."

Zhang Xiaoyan souligne que réduire les coûts et les émissions polluantes dans le quartier ne suffit pas. Avec ses collègues, il a décidé de reverdir le quartier. 36 % des sols sont recouverts par de la végétation. Au centre de la zone verte, il y a un étang, des buissons, des pamplemoussiers et des jujubiers. Le verdissement augmente non seulement la valeur du quartier, mais purifie aussi l'air. Les voitures des particuliers sont stationnées dans un garage souterrain et n'envahissent plus le quartier.

La société immobilière du quartier pratique le concept de gestion intelligente et verte pour obtenir la confiance des consommateurs.

Selon Zhang Xiaoyan, il faudrait qu'à long terme, la vie quotidienne des propriétaires intègre le concept de l'écologie pour réaliser le développement durable. "Pour pratiquer et réaliser efficacement la vie verte, les propriétaires doivent changer leurs habitudes. Nous organisons donc régulièrement des activités sur le thème de la protection de l'environnement. Par exemple, la plantation d'arbres lors de la Journée nationale de reboisement et un concours de photographie au printemps. Les habitants sont tous très investis dans ces activités. En plus, des propriétaires ont mis en place un club pour promouvoir la vie verte."

Lorsque de nouveaux propriétaires emménagent dans le quartier, le personnel de la société immobilière leur fournit des documents sur la vie à faible émission de carbone et la décoration écologique, afin qu'ils sachent comment utiliser des lampes à économie d'énergie et comment trier les déchets.

On pourrait objecter que ce quartier est sans doute un exemple non-reproductible créé par le gouvernement de Nanchang. Mais est-ce vraiment le cas? Quelles sont les possibilités pour construire des quartiers sur ce modèle à l' avenir? Chen Xiaobing nous donne un début de réponse : "Après l'achèvement de ce quartier, des représentants de beaucoup d' entreprises sont venus visiter et apprendre de l'expérience de ce projet."

Zhang Xiaoyan est encore plus optimiste : "Un projet comme celui-ci va être de plus en plus populaire en Chine. La Chine se développe à un niveau relativement rapide et les consommateurs chinois font de plus en plus attention à la qualité des produits et des services. Les Chinois sont prêts à payer plus pour la qualité et le développement durable. Donc je crois que notre projet aidera aussi à promouvoir les autres projets de ce type."

En fait, la promotion du concept écologique, du développement durable et de la vie écologique dépend des mesures gouvernementales pour renforcer la prise de conscience de la population concernant la protection de l'environnement, car cette dernière a un rôle décisif à jouer dans le développement écologique.

Source : La Chine au présent. Fi

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source: Agence de presse Xinhua
Retournez en haut de la page