Succès de la réalité virtuelle pour traiter les toxicomanes

Par : Norbert |  Mots clés : Chine-drogue
French.china.org.cn | Mis à jour le 10-08-2017

La Chine a utilisé avec succès la technologie de réalité virtuelle pour traiter la toxicomanie, a-t-on appris d'un média chinois.

Le Bureau de gestion de la désintoxication de la province chinoise du Zhejiang (est) indique avoir testé à 1.008 reprises le traitement par réalité virtuelle sur les toxicomanes, selon un article publié sur le site Internet thepaper.cn.

D'après le bureau, le traitement par réalité virtuelle est "très efficace" dans 98,1% des cas d'addiction moyenne à la méthamphétamine, et 67,3% des toxicomanes ayant une addiction grave à cette drogue ont présenté une certaine amélioration, note l'article.

Wang Yongguang, responsable du projet, explique que le système de réalité virtuelle peut évaluer la gravité de la dépendance du toxicomane à la méthamphétamine en lui montrant des clips vidéo de consommation abusive de drogue, note le site.

Selon M. Wang, leur analyse des 1.008 échantillons montre que le traitement est efficace dans une certaine mesure sur 73,7% des addictions à la méthamphétamine et que le taux de sevrage est de 37,6%, soit un niveau assez satisfaisant.

"Nous avons accordé beaucoup d'attention aux détails dans la réalisation de la vidéo de réalité virtuelle [...] Si les toxicomanes peuvent résister à la dépendance aux drogues via la vidéo de réalité virtuelle, ils peuvent aussi résister dans la réalité", déclare M. Wang.

Ce type de thérapie de réalité virtuelle pour l'évaluation et le traitement de la toxicomanie sera introduit dans d'autres provinces au cours des prochains mois, et une méthodologie spéciale de thérapie de réalité virtuelle adaptée aux femmes sera également développée, ajoute l'article.

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source: Agence de presse Xinhua
Les dernières réactions            Nombre total de réactions: 0
Sans commentaire.
Voir les commentaires
Votre commentaire
Pseudonyme   Anonyme
Retournez en haut de la page