Envoyer [A A]

La Chine suspend les voyages individuels à Taiwan

French.china.org.cn | Mis à jour le 02. 08. 2019 | Mots clés : Taiwan

Mercredi, le ministère de la Culture et du tourisme a annoncé au cours d’une conférence de presse, que les voyages individuels de résidents de la partie continentale de la Chine vers Taiwan seraient suspendus à partir du 1er août, du fait du climat actuel des relations transdétroit.

Les voyageurs de la partie continentale de la Chine, qui souhaitent se rendre à Taiwan, doivent désormais s’inscrire dans des groupes de voyage organisé, ont fait savoir les agences de voyage.

Les voyages individuels vers Taiwan ont été autorisés à l’essai en juin 2011 pour les voyageurs résidant dans les villes de Beijing, Shanghai et Xiamen (province de Fujian). Cet essai a ensuite été étendu à 47 villes, incluant Tianjin, Chongqing et Nanjing (province de Jiangsu), au cours des trois années qui ont suivi.

La suspension des documents de voyage individuels pour les voyageurs de la partie continentale de la Chine affectera le marché déjà ralentissant du tourisme à Taiwan.

Selon les données du Bureau du tourisme de Taiwan, les visites à Taiwan ont atteint les 930 000 au mois de juin, soit une croissance de 8,87 % en glissement annuel, mais une baisse de 23,5 % par rapport au mois de mai.

Le nombre de voyageurs de la partie continentale de la Chine à Taiwan est passé de 3,5 millions en 2016 à environ 2,7 millions en 2017, selon le Livre vert 2019 du tourisme de Chine publié par l’Académie des sciences sociales de Chine (ASSC).

D’après Liu Di, le responsable des opérations du groupe China Comfort Tourism à Beijing, la suspension des voyages individuels vers Taiwan devrait impacter négativement le secteur du tourisme.

« Au cours des deux à trois dernières années, les voyages individuels vers Taiwan réalisaient près de 40 % du nombre total de réservations de notre entreprise. Les 60 % restants provenaient des voyages organisés. […] Avec ces nouvelles réglementations, les offres de voyage organisé que nous proposons aux voyageurs seront ajustées pour mieux répondre à leurs besoins », explique-t-il.

An Fengshan, un porte-parole du Bureau des affaires de Taiwan affilié au Conseil des affaires d’Etat, a indiqué au mois de mai, que le Parti démocrate progressiste (PDP) de Taiwan avait renforcé la confrontation dans le détroit, nuisant aux relations transdétroit. Selon lui, la situation a empiré lorsque le PDP, qui refuse de reconnaître le Consensus de 1992 (un document qui symbolise le principe de la Chine unique), est arrivé au pouvoir en 2015.

Par ailleurs, la dirigeante taiwanaise Tsai Ing-wen s’est arrêtée aux Etats-Unis au mois de juillet lorsqu’elle s’est rendue aux Caraïbes et à son retour, quelques jours seulement après l’approbation par les Etats-Unis d’une vente d’armes à Taiwan pour une valeur estimée à 2,2 milliards de dollars (près de 2 milliards d’euros).

En réponse, Ma Xiaoguang, un autre porte-parole du Bureau des affaires de Taiwan, a déclaré au début du mois de juillet : « Tout acte reposant sur des forces étrangères pour attiser les tensions transdétroit se retournera [contre ses auteurs] et aura des conséquences terribles. »

Pour Bao Chengke, le directeur adjoint de l’Institut de la communication transdétroit et du développement régional affilié à l’Université normale de Chine de l’Est à Shanghai, la mesure de suspension des visites individuelles à Taiwan a été prise pour protéger la sécurité des touristes de la partie continentale de la Chine, car « le PDP pourrait utiliser les touristes continentaux pour créer des problèmes et attiser les tensions ».

« Cette suspension arrive à un moment opportun pour le développement sain du secteur du tourisme. Pour éviter de se retrouver coincés dans des disputes, mais aussi pour des raisons de sécurité, les touristes peuvent choisir les voyages organisés », explique-t-il.

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source:french.china.org.cn