La province de Taiwan

 

    Située au large des côtes sud-est de la partie continentale de la Chine, la province de Taiwan est bordée à l'est par l'océan Pacifique et fait face à l'ouest à la province du Fujian dont elle est séparée par le détroit de Taiwan. Avec une superficie totale de 36 000 km², Taiwan est un archipel constitué par l'île principale et plus de 80 autres îles dont les îles Penghu. Bon nombre de livres et de documents historiques attestent que la mise en valeur de Taiwan, appelé autrefois Yizhou ou Liuqiu, par le peuple chinois, remonte à des temps très anciens. A partir du milieu du XIIe siècle, le gouvernement chinois de différentes dynasties y instaura des organes administratifs et y exerça sa juridiction. Taiwan perpétue depuis toujours la tradition culturelle chinoise dans son développement social, même si elle s'est trouvée sous l'occupation du Japon après la Guerre de 1894. En 1945, à l'issue de la victoire de la Guerre de Résistance contre le Japon, le gouvernement chinois réinstalla ses organes administratifs à Taiwan. A la veille de la fondation de la République populaire de Chine en 1949, le gouvernement du Guomindang s'est réfugié à Taiwan. En 1950, lorsqu'éclata la Guerre de Corée, les Etats-Unis envoyèrent la 7e flotte pour occuper Taiwan et le détroit de Taiwan. Ils signèrent en 1954 l'Accord de Défense commune avec les autorités de l'île, séparant ainsi Taiwan de la partie continentale de la patrie.
    Le gouvernement chinois s'est évertué inlassablement à régler le problème de Taiwan et à réaliser la réunification du pays. En février 1972, Richard Nixon, président des Etats-Unis, effectua une visite en Chine, à l'issue de laquelle fut publié le Communiqué conjoint de Shanghai entre la Chine et les Etats-Unis. Lorsque les Etats-Unis établirent des relations diplomatiques avec la Chine le 1er janvier 1979, ils ont reconnu que le gouvernement de la République populaire de Chine est l'unique gouvernement légal de ce pays et que Taiwan fait partie intégrante du territoire chinois. Ils ont déclaré en même temps qu'ils rompaient "les relations diplomatiques" avec les autorités de Taiwan, annulaient l'Accord de Défense commune et retiraient tout le personnel militaire de l'archipel. C'est dans ce contexte historique que le gouvernement chinois a formulé le concept de "réunification pacifique" et d'"un Etat, deux systèmes", en tenant compte des intérêts nationaux et de l'avenir de toute la Chine et en se conformant au principe de respecter l'histoire et la situation actuelle du pays, de traiter les choses d'une manière réaliste et de prendre en considération les intérêts des différentes parties. Les points essentiels de ce principe et des politiques concernées sont les suivants:
    On s'efforcera de réaliser la réunification pacifique, mais ne s'engage pas à renoncer à la force; on promouvra activement les contacts personnels et les divers échanges économiques et culturels entre la partie continentale et l'île de Taiwan, en établissant dans un délai très court les communications par voie postale, de commerce et de transport; la réunification sera réalisée à travers des négociations dont les sujets pourraient aborder tous les problèmes quels qu'ils soient, à condition que le principe de la Chine unique soit respecté; après la réunification du pays, sera mise en application la politique d'"un Etat, deux systèmes", c'est-à-dire que le système socialiste persistera sur la partie principale de la Chine (la partie continentale de la Chine), et que le système capitaliste originellement pratiqué à Taiwan ne sera pas modifié à long terme; après la réunification du pays, l'autorité centrale n'enverra pas à Taiwan de forces armées ni de personnel administratif afin que Taiwan jouisse d'un haut degré d'autonomie; le problème de Taiwan relève des affaires intérieures de la Chine, et devra être réglé par la Chine elle-même, sans qu'il y ait besoin de l'aide de l'étranger. Ces principes et politiques reflètent la position et l'esprit de maintien du principe de la Chine unique tout en respectant les compatriotes de Taiwan dans leur désir de gérer Taiwan en tant que maîtres de Taiwan.
    Depuis la publication de la Lettre du Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale à tous les compatriotes de Taiwan en date du 1er janvier 1979, le gouvernement chinois applique résolument la politique fondamentale de la "réunification pacifique" et d'"un Etat, deux systèmes", préconisant que la réunification du pays doit être réalisée par voie de négociations et que "les communications en trois domaines" (c'est-à-dire les communications par voie postale, de transport et de commerce) doivent être mises sur pied. Il prend l'initiative d'adopter une série de mesures dans le but de promouvoir le développement des relations entre les deux rives, en ouvrant surtout en grand la porte aux commerçants taiwanais pour qu'ils exercent sur la partie continentale de la Chine des activités d'investissements ou de commerce, sans négliger de garantir leurs droits et intérêts légitimes. Il incite également à promouvoir positivement les contacts personnels et les échanges qui s'effectuent dans les domaines des sciences et de la technologie, de la culture, du sport et de l'information entre les deux rives du détroit. Il autorise d'ailleurs l'Association pour les relations entre les deux rives du détroit, organe non politique de la partie continentale de la Chine, à établir des contacts avec la Fondation pour les échanges entre les deux rives du détroit, celui de Tiawan, pour procéder à des échanges de vue sur des problèmes apparus dans les affaires économiques et administratives. En 1992, ces deux organes ont abouti, sous la forme de l'expression orale, à un point de vue commun sur la persévérance des deux rives du détroit à maintenir le principe de la Chine unique. Les entretiens qui ont eu lieu en avril 1993 à Singapour entre Wang Daohan, président de l'Association pour les relations entre les deux rives du détroit, et Koo Chen-fu, président de la Fondation pour les échanges entre les deux rives du détroit, signifient que les relations entre les deux rives du détroit ont fait une grande avancée historique. En octobre 1998, Koo Chen-fu a effectué une visite à Shanghai et à Beijing, et abouti avec Wang Daohan à quatre points de vue communs sur les pourparlers engagés entre l'Association pour les relations entre les deux rives du détroit et la Fondation pour les échanges entre les deux rives du détroit, y compris dans les domaines politique et économique.
    Le 30 janvier 1995, Jiang Zemin, secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois et président de la République populaire de Chine, a prononcé un important discours intitulé "Travailler d'arrache-pied pour promouvoir la réunification de la patrie", dans lequel il a exposé davantage la compréhension du principe de "la réunification pacifique" et d'"un Etat, deux systèmes", et présenté une proposition en 8 points: on persévérera dans le principe de la Chine unique; on procédera par étapes aux négociations entre les deux rives du détroit; on s'efforcera de réaliser la réunification pacifique du pays sans s'engager à renoncer à l'usage de la force; on promouvra les échanges et la coopération économiques entre les deux rives; on maintiendra et fera rayonner conjointement la tradition excellente de la culture chinoise; on placera l'espoir chez les compatriotes de Taiwan; on accueillera les membres de différents partis et les personnages de divers milieux de Taiwan qui voudront faire des visites dans la partie continentale de la Chine et procéder à des échanges d'idées sur les relations entre les deux rives et la réunification pacifique; les dirigeants des autorités des deux rives effectueront des visites mutuelles avec un titre approprié.
    Cette proposition en 8 points traduit totalement la continuité, la résolution et la sincérité du Parti communiste et du gouvernement chinois sur la solution du problème de Taiwan, sur le développement des relations entre les deux rives du détroit et sur la réunification de la patrie. Elle a été bien accueillie par les Chinois tant à l'intérieur qu'à l'extérieur du pays et fait l'objet de la plus grande attention de la communauté internationale. Depuis que le gouvernement chinois a rétabli successivement l'exercice de sa souveraineté sur Hongkong et Macao, tout le peuple chinois nourrit le plus vif désir de résoudre dans les délais les plus brefs le problème de Taiwan et de réaliser ainsi la réunification complète de la patrie.

 

 

 

Copyright China Internet Information Center. All Rights Reserved
E-mail: webmaster@china.org.cn Tel: 86-10-68326688