La réussite de la Chine dans la candidature aux Jeux olympiques

 

    Le 13 juillet 2001 est un jour mémorable au cours duquel le Comité international olympique (CIO) a pris, lors de la 112e session plénière tenue à Moscou, sa décision après un vote: Beijing, ville trois fois millénaire, a obtenu le droit d'organiser les Jeux olympiques de 2008, en triomphant des quatre autres villes candidates. Le soir même, tous les pays où résident les Chinois étaient en ébullition. A Beijing, les habitants enthousiasmés ont inondé la place Tian'anmen et l'avenue Chang'an; il y avait foule dans les avenues principales des autres villes. Toute la Chine a passé une nuit blanche.
    Les liens établis avec les Jeux olympiques remontent à l'année 1979 où la Chine a recouvré tous ses droits légitimes au sein du Comité international olympique. En 1981, He Zhenliang a été élu membre du CIO. Les relations entre la Chine et les Jeux olympiques et la coopération entre la Chine et le CIO sont donc entrées dans une nouvelle phase historique. Depuis lors, le monde sportif chinois a commencé à soutenir activement l'organisation et la propagation des Jeux olympiques.
    Afin de permettre à la Chine qui représente le cinquième de la population mondiale de partager honneurs et joies dans l'organisation des Jeux olympiques, Beijing a présenté sa candidature aux Jeux olympiques de 2000, sur la base d'une large participation à ces Jeux. En 1993, Beijing a échoué au vote par manque de deux voix. En 1999, Beijing présentait de nouveau sa candidature aux Jeux olympiques de 2008. Mais cette fois, Beijing, au cours des huit années passées, a développé son économie à un taux annuel de 8% et pendant les cinq années précédentes, Beijing a augmenté ses recettes financières à un taux annuel de 20%; ces résultats ont renforcé la puissance économique de Beijing. Sur cette base, Beijing a avancé trois thèmes: "des Jeux olympiques humains", "des Jeux olympiques verts" et "des Jeux olympiques scientifiques et techniques", afin de mettre l'accent sur l'Homme, de promouvoir les échanges culturels entre l'Orient et l'Occident et de propager largement l'esprit olympique. La ville de Beijing espère que l'organisation des Jeux olympiques permettra d'améliorer l'environnement et de mettre en harmonie l'environnement et l'Homme. Beijing utilisera des technologies de pointe telles que les techniques numériques, les réseaux à haut débit, les techniques protégeant l'environnement et celles économisant l'eau dans la construction des palais des sports, des stades et du village olympique et dans les équipements de communications, de transports et d'usage courant. Comprenant l'importance de la présentation de la candidature aux Jeux olympiques par Beijing, le peuple chinois de différents statuts sociaux, âges et professions ont exprimé leur soutien pour Beijing.
    L'engagement d'améliorer l'environnement est un des éléments importants grâce auquel Beijing a pu gagner des voix. Au printemps de 1993, lors de sa visite à Beijing, la mission d'évaluation du CIO n'avait pas été satisfaite de la qualité de l'environnement. En février 2001, lorsqu'elle est venue de nouveau dans cette ville, la mission d'évaluation du CIO a été impressionnée par les changements de Beijing. Cette année-là, la qualité atmosphérique s'est beaucoup améliorée malgré plusieurs tempêtes de sable. Elle a atteint le niveau III ou meilleur pendant plus de 85% des jours de l'année. Un reboisement de grande ampleur a permis de créer 7 000 ha supplémentaires de terrain boisé et de réaliser 80% des rideaux d'arbres projetés; maintenant le taux de couverture végétale est de 43% à Beijing et la ville a vu augmenter sa surface végétale de 2 556 ha.
    Après la fondation du Comité d'organisation pour les Jeux olympiques de 2008 à Beijing, le tra-vail adéquat a démarré. Fin 2001, a commencé la mise en œuvre des 89 premiers projets clés concernant les travaux d'infrastructures: l'aéroport, les routes, le tram rapide, le métro, le gaz naturel, l'alimentation en eau, les équipements électriques, le traitement des eaux usées, l'aménagement des cours d'eau, les télécommunications, etc. Le "plan d'action pour des Jeux olympiques scientifiques et techniques
(2008)", proposé conjointement par neuf organismes gouvernementaux dont le ministère des Sciences et Techniques, l'Administration d'Etat des Sports et l'Académie des Sciences de Chine, a été mis en application. Le plan qui rassemble les nouvelles réalisations scientifiques et techniques nationales et internationales s'efforce de les adapter aux Jeux olympiques. Les premiers projets scientifiques et techniques qui concernent divers aspects des Jeux olympiques de 2008 mettent l'accent sur la résolution de points cruciaux et de problèmes difficiles dans l'organisation des Jeux olympiques.


 

 

Copyright China Internet Information Center. All Rights Reserved
E-mail: webmaster@china.org.cn Tel: 86-10-68326688