Les dix grandes réalisations scientifiques et techniques de 2001

 

    Le 23 janvier 2002, 566 membres de l'Académie des Sciences de Chine et de l'Académie d'Ingénierie de Chine ont procédé à un vote pour sélectionner dix grandes réalisations chinoises scientifiques et techniques de 2001. Selon eux, ces réalisations exerceront une influence sur le développement des sciences et techniques de la Chine au XXIe siècle. Voici les dix réalisations scientifiques et techniques:
    1. Le premier vaisseau spatial inhabité Shenzhou II (Navire magique). Le 10 janvier 2001 à 1 heure, la Chine a réussi à lancer son premier vaisseau spatial inhabité Shenzhou II au Centre de lancement des satellites à Jiuquan et à le placer sur orbite dix minutes plus tard; cela signifie que la technologie spatiale chinoise a fait un pas important dans la réalisation du futur vol habité. Le Shenzhou II a été élargi sur le plan des structures et amélioré sur le plan technique. Au cours de son vol, il a effectué des expérimentations sur la science de la vie dans l'espace, les matériaux spatiaux, l'astronomie et la physique spatiales et la science de la micro-gravité.
    2. Le "tome Chine" de la carte du génome humain. Le projet du génome humain a fait une percée en Chine. En moins de deux ans, les scientifiques chinois ont accompli le séquençage chromosomique de la section désignée. Parmi les six pays participant à ce travail, la Chine est la première à réaliser le schéma définitif. Par rapport à l'ébauche, le taux de couverture du schéma du "tome Chine" est passé de 90% à 100%, et le taux de précision, de 99% à 99,99%.
    3. Le "schéma de travail" de la banque de données et du génome de riz. Les scientifiques du Centre de l'informatique biologique du génome relevant de l'Académie des Sciences de Chine, de l'Institut de science héréditaire relevant de l'Académie des Sciences de Chine et du Centre national de recherche sur l'hybridation de riz ont réussi à déterminer l'ordre séquentiel de 2,2 milliards de paires de base. Le taux de couverture de l'ordre et des gènes est supérieur à 95%, et le taux de précision sur 90% des zones est de 99%. Cette expérimentation chinoise a réalisé une nouvelle percée dans le domaine des sciences de la vie.
    4. La plus grande banque de semences du monde. La "Banque nationale de semences des cultures" dont le projet a été élaboré par le ministère des Sciences et des Technologies de Chine a été construite sous le patronage de l'Institut des ressources des espèces de cultures relevant de l'Académie des Sciences agricoles de Chine. Elle peut conserver, à long terme, 330 000 souches de semences; de ce fait, elle est la plus grande banque de ce genre au monde. La construction de cette banque a permis de fournir d'abondantes matières pour la sélection des semences et la production agricole.
    5. Le super-serveur de haute performance "Aube 3000". Le serveur Aube 3000 qui a été conçu et fabriqué par l'Institut de recherche informatique relevant de l'Académie des Sciences de Chine peut effectuer 403,2 milliards d'opérations à la seconde et mémoriser 168 GB. C'est un super-serveur de fabrication chinoise ayant la plus haute capacité en Chine. Dans l'ensemble, ce serveur a atteint le niveau mondial avancé; il en est de même pour le système d'opérations de toutes les machines.
    6. L'observation directe de la structure au sein des molécules. Hou Jianguo, Yang Jinlong et Zhu Qingshi de l'Université des Sciences et des Technologies de Chine ont, pour la première fois dans le monde, "photographié" des images moléculaires claires avec des liaisons atomiques simples et doubles de carbone, grâce à un scanning tunneling microscope, en installant le molécule C60 d'une construction à cage sur la surface des membranes moléculaires à simple couche et en congelant son oscillation thermique à la température de -268°C. La technique d'imagerie des molécules simples a permis de fournir des moyens efficaces pour fabriquer les nano-instruments.
    7. Les recherches sur la vie au cambrien. Le 22 novembre 2001, la revue anglaise Nature a publié un article, écrit par le professeur Shu Degan à l'Université du Nord-Ouest de Chine, en collaboration avec d'autres, sur la vie au cambrien. Cet article intitulé "Les deutérostomiens nouvellement découverts dans les fossiles au Chengjiang, Chine" représente une percée dans ce domaine et dénomme ce groupe d'espèces disparues "la famille des insectes anciens". C'est le sixième article de Shu Degan, publié ces dernières années par Nature, sur la découverte de l'"explosion de la vie au cambrien".
    8. La synthèse du nouveau nuclide. Les scientifiques de l'Institut de physique moderne relevant de l'Académie des Sciences de Chine ont réalisé une nouvelle percée dans la recherche et la synthèse du nouveau nuclide: ils ont réussi à synthétiser le nouveau nuclide 259 Db excédent. Cette réalisation a permis à cette branche scientifique de la Chine. de franchir le seuil de la zone du noyau lourd. Ils ont publié, pour la première fois, un article dans une revue internationale, confirmant le précurseur 230 AC à fission retardée ce qui leur a permis de realiser le rêve de tous les scientifiques nucléaires d'"accéder à l'îlot de la fission retardée".
    9. La connaissance des ressources foncières de la Chine. Ce projet, dirigé par le Comité national de division agricole, a abouti aux réalisations suivantes: des monographies: Les ressources foncières de la Chine, Les techniques d'enquêtes sur les ressources foncières de la Chine, Le recueil de données des enquêtes sur les ressources foncières de la Chine; les cartes de l'utilisation des terres en Chine (Echelle 1: 500 000), les cartes murales de l'utilisation des terres en Chine (Echelle 1: 2 500 000 et échelle 1: 4 500 000); Les illustrations d'enquêtes sur les ressources foncières de la Chine et des documentaires à thème spécial. Tous ces ouvrages rassemblent la documentation la plus systématique, la plus complète et la plus précise sur la situation foncière de la Chine. Dans l'ensemble, ces réalisations ont atteint le niveau mondial avancé.
    10. Le record mondial de production de coton pendant trois années consécutives. Sous la direction de l'Académie des Sciences de Chine, plusieurs instituts de recherche ont établi des zones pilotes de divers types et fait une importante percée technique dans la plantation de coton, en intégrant les techniques et en procédant à des essais sur le rendement du coton au Xinjiang. Pendant trois années consécutives, ils ont établi un record mondial avec un rendement par mu (1 mu = 1/15 hectare) de 200 à 250 kg de coton brut. Les agronomes ont utilisé cette méthode de plantation de coton sur 2,4 millions de mu au Xinjiang, ce qui a permis une augmentation de 57,71 millions de kg de coton et de 560 millions de yuans de valeur de production.



 

 

Copyright China Internet Information Center. All Rights Reserved
E-mail: webmaster@china.org.cn Tel: 86-10-68326688