Le relief

 

L'apparition du plateau du Qinghai-Tibet il y a quelques millions d'années, qui constitue l'événement le plus important dans l'histoire de l'évolution de la Terre, est à l'origine des caractéristiques du relief de la Chine d'aujourd'hui. Vu à vol d'oiseau, le continent chinois a tendance à descendre par paliers d'ouest en est. Sous l'effet de la collision entre le bloc de l'Inde et celui de l'Eurasie, le jeune plateau du Qinghai-Tibet s'est élevé à une altitude moyenne de plus de 4 000 m, ce qui lui a valu le nom de "Toit du monde". Le mont Qomolangma, haut de 8 848 m dans l'Himalaya, est le mont le plus haut du monde. Avec une altitude moyenne de 1 000 à 2 000 m, le second palier est formé par les plateaux de Mongolie intérieure, de lœss, du Yunnan-Guizhou et par les bassins du Tarim, du Junggar et du Sichuan. Des monts du Grand Hinggan, du Taihang, du Wushan et du Xuefeng, sur la bordure orientale du second palier, jusqu'à la côte du Pacifique dans l'est, s'étend le troisième palier, d'une altitude de 500 à 1 000 m. Dans ce palier, du nord au sud, se succèdent les plaines de la Chine du Nord-Est, de la Chine du Nord et des Cours moyen et inférieur du Changjiang. Ces plaines sont bordées de collines ou de montagnes peu élevées. A l'est du troisième palier, c'est le quatrième palier constitué par la plate-forme continentale qui plonge dans la mer à une profondeur infime de moins de 200 m.

 

 

Copyright China Internet Information Center. All Rights Reserved
E-mail: webmaster@china.org.cn Tel: 86-10-68326688