share

La Banque de France estime à 0,1% la croissance au deuxième trimestre 2024 dans le pays

Par : 张平平 |  Mots clés : France-croissance
French.china.org.cn | Mis à jour le 11-07-2024
Agence de presse Xinhua | 11. 07. 2024

La Banque de France a estimé mercredi que la croissance serait de 0,1% au deuxième trimestre cette année en France.

Selon les réponses données par environ 8.500 dirigeants d'entreprises, dans le cadre d'une enquête mensuelle de la banque centrale de la France, dont les résultats ont été publiés mercredi sur son site internet, l'activité économique dans le pays a légèrement progressé en juin dans les services marchands, et plus sensiblement dans l'industrie et le bâtiment, à la faveur notamment d'un rattrapage après un mois de mai au ralenti. La météo a pu quelque peu peser sur l'activité dans certains secteurs.

D'après les anticipations des entreprises pour le mois de juillet, l'activité est attendue en hausse dans l'industrie, mais resterait ralentie dans les services et se tasserait dans le bâtiment, prévoit la Banque de France, qui note que son "indicateur d'incertitude" fondé sur les commentaires des entreprises bondit fortement et atteint ses plus hauts niveaux depuis la crise énergétique de 2022.

Les carnets de commandes restent néanmoins jugés insuffisamment garnis dans presque tous les secteurs de l'industrie, à l'exception notable de l'aéronautique. Dans le bâtiment, ils continuent de se réduire dans le second oeuvre tout en restant jugés nettement moins dégradés que dans le gros oeuvre.

Selon les industriels, les prix des matières premières repartent légèrement à la hausse, après un repli quasi ininterrompu depuis un an. La modération des prix de vente se poursuit. Dans l'industrie et le bâtiment, la proportion d'entreprises ayant augmenté leurs prix ce mois-ci (respectivement 5% et 2%) se situe au-dessous de leurs niveaux des mois de juin d'avant-COVID. Parallèlement, la proportion de celles indiquant des baisses de prix (respectivement 5 % et 7%) est supérieure à celle d'avant-COVID. Dans les services marchands, la proportion d'entreprises indiquant une hausse de leurs prix (10%) se rapproche de la normalisation.

Les dirigeants d'entreprises ou d'établissements ont été interrogés entre le 26 juin et le 3 juillet, soit la moitié avant le premier tour des élections législatives, l'autre moitié avant le second tour. Il faudrait peut-être attendre les prochaines enquêtes pour évaluer les impacts des élections législatives anticipées, à l'issue desquelles aucun parti politique n'a obtenu la majorité absolue à l'Assemblée nationale.

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source: Agence de presse Xinhua
Retournez en haut de la page