share

La Chine et l'Europe signent un nouvel accord de collaboration scientifique sur l'observation de la Terre

Par : 王文晔 |  Mots clés : Chine-Euorpe-accord
French.china.org.cn | Mis à jour le 26-06-2024
Agence de presse Xinhua | 26. 06. 2024

La Conférence du programme Dragon, une importante collaboration scientifique sino-européenne, s'est ouverte lundi à Lisbonne, marquant le passage de la phase 5 à la phase 6 du programme d'observation de la Terre "Dragon".

Organisé par le ministère chinois des Sciences et Technologies et l'Agence spatiale européenne (ESA), ce symposium de cinq jours a attiré près de 300 experts et universitaires venus de Chine et d'Europe. Ils ont discuté des réalisations du programme Dragon 5 et des projets préliminaires de Dragon 6, mettant notamment l'accent sur les derniers développements survenus en matière de technologies d'observation de la Terre et d'application de ces technologies à la protection de l'environnement et à l'atténuation des catastrophes.

Lors de la cérémonie d'ouverture, la Chine et l'Europe ont officiellement signé l'accord de coopération portant création de la phase 6 du programme Dragon, qui s'étendra de 2024 à 2028. Cet accord couvre dix thèmes clé, dont l'observation de la Terre, l'étude de l'atmosphère, le changement climatique et le big data.

En vertu de cet accord, les deux parties continueront à développer le partage et l'application des données d'observation de la Terre par le biais de programmes de recherche collaboratifs, d'échanges universitaires et de formation de nouveaux talents.

Dans son discours d'ouverture, l'ambassadeur de Chine au Portugal Zhao Bentang fait remarquer que le programme Dragon est un modèle de coopération scientifique et technologique réussie entre la Chine et l'Europe.

Leurs efforts ont favorisé la création d'une équipe de recherche conjointe stable dédiée à l'observation de la Terre, produisant des résultats de recherche de niveau international et fournissant des outils technologiques pour relever les défis mondiaux comme le changement climatique.

De son côté, Josef Aschbacher, directeur général de l'ESA, souligne que le programme Dragon fait partie des projets de coopération les plus anciens et les plus fructueux établis entre la Chine et l'Europe.

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source: Agence de presse Xinhua
Retournez en haut de la page