share

Un envoyé chinois à l'ONU souligne la détermination de relancer le plan nucléaire iranien

Par : 王栋 |  Mots clés : ONU, Conseil de sécurité, nucléaire
French.china.org.cn | Mis à jour le 25-06-2024
Agence de presse Xinhua | 25. 06. 2024

Le représentant permanent de la Chine auprès des Nations Unies, Fu Cong, a souligné lundi que la Chine restait déterminée à collaborer avec les parties concernées pour parvenir rapidement à un accord sur la relance de la mise en œuvre du plan nucléaire iranien.

"À l'avenir, la Chine continuera à travailler avec toutes les parties pour garantir un accord rapide sur la relance de la mise en œuvre du plan, pour promouvoir un règlement politique de la question nucléaire iranienne, pour sauvegarder le régime international de non-prolifération et pour lutter sans relâche pour la paix et la stabilité au Moyen-Orient", a déclaré M. Fu lors de la séance d'information du Conseil de sécurité sur la question nucléaire iranienne.

"Le plan d'action global conjoint (PAGC) est une réalisation majeure de la diplomatie multilatérale approuvée par le Conseil de sécurité", a indiqué M. Fu, mettant en relief l'importance cruciale de l'accord.

L'envoyé a souligné l'urgence de parvenir à une "percée rapide" dans les négociations afin de restaurer la mise en œuvre du PAGC, qui reste "dans l'impasse".

Le diplomate a mis l'accent sur quatre observations essentielles. Premièrement, il a souligné la nécessité d'adhérer à l'objectif d'un règlement politique et diplomatique, en exhortant les parties à "intensifier le dialogue et l'engagement" pour reprendre la mise en œuvre complète et effective du PAGC.

Il a noté le rôle crucial de l'UE en tant que coordinateur et a appelé les Etats-Unis à assumer leurs responsabilités, à faire preuve de bonne volonté et à créer les conditions propices à un retour rapide du plan sur la bonne voie.

Deuxièmement, M. Fu a critiqué les "sanctions unilatérales" imposées par les États-Unis à l'encontre de l'Iran, les qualifiant de préjudiciables à l'équité et à la justice internationales.

Il a exhorté les Etats-Unis à "lever rapidement leurs sanctions illégales" et à créer les conditions d'une normalisation du commerce et de la coopération économique avec l'Iran, ouvrant ainsi la voie à de futures négociations.

Troisièmement, M. Fu a appelé à favoriser une atmosphère positive pour les négociations, déclarant que "faire pression sur l'Iran ne fait pas avancer les affaires".

Quatrièmement, M. Fu a abordé les questions de sécurité régionale, soulignant que la sauvegarde du PAGC contribuait à la paix et à la stabilité régionales.

Il a appelé les pays de la région à défendre le concept de sécurité commune, à atténuer les tensions par le dialogue et à établir la confiance réciproque.

M. Fu a mis en garde contre l'exploitation de la question nucléaire iranienne à des fins géopolitiques, car cela perturberait les négociations et saperait les efforts diplomatiques.

Le diplomate chinois a conclu en réaffirmant l'engagement de la Chine en faveur du multilatéralisme, de l'équité et de la justice. "Sauvegarder le PAGC, c'est défendre le multilatéralisme, l'équité et la justice internationales, et préserver l'autorité de ce Conseil.

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source: Agence de presse Xinhua
Retournez en haut de la page