share

Lancement à Bruxelles d'un rapport sur les constructeurs chinois de véhicules à énergie nouvelle en Europe

Par : 杨越胜 |  Mots clés : Belgique-UE,véhicule
French.china.org.cn | Mis à jour le 20-06-2024
Agence de presse Xinhua | 20. 06. 2024

Le Service d'information économique de l'Agence de presse Xinhua et la Chambre de commerce chinoise auprès de l'Union européenne (CCCEU) ont conjointement lancé mercredi un rapport sur les fabricants chinois de véhicules à énergie nouvelle en Europe.

Le rapport intitulé "Ecologisation de l'Europe -- Rapport sur le développement des fabricants chinois de véhicules à énergie nouvelle en Europe" a été lancé parallèlement à la table ronde des PDG Europe-Chine qui s'est tenue à Bruxelles.

S'exprimant à cette occasion, le président de l'agence de presse Xinhua, Fu Hua, a déclaré que la Chine et l'Europe étaient tout à fait capables de parvenir à des avantages mutuels et à une coopération gagnant-gagnant dans le secteur des véhicules à énergie nouvelle, compte tenu de leur engagement à promouvoir la conservation de l'énergie, la réduction des émissions de carbone et la coexistence harmonieuse entre l'homme et la nature.

En tant qu'agence de presse nationale chinoise présente partout dans le monde et groupe de réflexion de haut niveau, l'agence de presse Xinhua a produit une série de rapports d'information et de groupes de réflexion largement suivis sur le développement de l'industrie chinoise des véhicules à énergie nouvelle et sur la coopération Chine-Europe dans le secteur des véhicules à énergie nouvelle, a rappelé M. Fu.

Le rapport publié mercredi a analysé la demande mondiale de véhicules à énergie nouvelle et a résumé le développement ainsi que les avantages compétitifs de l'industrie chinoise dans ce domaine, offrant de précieuses références à la Chine ainsi qu'à l'Europe pour renforcer la coopération technologique, les échanges politiques, la collaboration de la chaîne d'approvisionnement et l'investissement, a-t-il poursuivi.

Qualifiant le leadership de la Chine dans les industries de décarbonisation de "voie à suivre", Brice Lalonde, ancien sous-secrétaire général des Nations Unies, a confirmé que la Chine avait accumulé des gains de productivité dans le secteur des véhicules à énergie nouvelle et couvert toutes les étapes nécessaires.

"Nous devons chercher à collaborer avec la Chine", a recommandé M. Lalonde, qui est également président d'EdEn, une association d'entreprises engagées dans la décarbonisation en France et en Europe. "La dernière chose dont nous avons besoin, c'est d'une guerre commerciale (...). Il est préférable de s'engager dans des discussions bilatérales pour aborder la complexité des problèmes", a-t-il souligné.

Au cours de la table ronde, les participants sont convenus que la Chine et l'Europe disposaient d'une large base de coopération pour développer les véhicules à énergie nouvelle et atteindre la neutralité carbone.

Appelant la Chine et l'Europe à maintenir des relations ouvertes et coopératives, ils ont fait remarquer que l'imposition de droits de douane protecteurs nuirait en fin de compte aux constructeurs automobiles et aux consommateurs européens et aurait un impact négatif sur l'économie européenne.

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source: Agence de presse Xinhua
Retournez en haut de la page