share

Des experts saluent les réalisations de la Chine dans la préservation du droit à l'éducation des minorités ethniques (SYNTHESE)

Par : Yann |  Mots clés : ONU-Chine-droitsHomme
French.china.org.cn | Mis à jour le 15-03-2024
Agence de presse Xinhua | 15. 03. 2024

La Chine a réalisé des progrès significatifs dans la préservation du droit des minorités ethniques à l'éducation au cours de sa modernisation, ont souligné jeudi des experts lors d'un événement parallèle à la 55e session du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies.

Au cours de l'événement, organisé par la Société chinoise d'études sur les droits de l'homme, des experts et érudits chinois issus d'universités et d'instituts de recherche ont présenté leurs conclusions sur les efforts de la Chine pour garantir le droit des minorités ethniques à l'éducation dans le cadre de sa modernisation, en mettant l'accent sur la région autonome du Xizang et la région autonome ouïghoure du Xinjiang.

La modernisation est un indicateur crucial d'un développement de qualité, et l'éducation joue un rôle clé dans sa réalisation. Avec l'accélération de la civilisation humaine, le droit des minorités ethniques à l'éducation fait l'objet d'une attention croissante, car il est étroitement lié à la modernisation de la Chine et du monde, a indiqué Wang Yanwen, secrétaire général adjoint de la Société chinoise d'études sur les droits de l'homme.

Liang Junyan, chercheure à l'Institut d'études historiques du Centre de recherche en tibétologie de Chine, a partagé des cas d'étudiants tibétains dont la vie a été transformée grâce à l'éducation. Elle a déclaré que le développement de l'éducation dans le Xizang avait non seulement amélioré l'alphabétisation culturelle des groupes ethniques locaux, mais avait également fourni un solide soutien aux talents pour le progrès économique, social et culturel du Xizang.

Les efforts de la Chine pour sauvegarder le droit à l'éducation des minorités ethniques du Xizang ont grandement favorisé le développement de l'éducation dans la région, a déclaré Jia Chunyang, directeur exécutif du Centre d'études sur la sécurité économique et sociale des Instituts chinois des relations internationales contemporaines.

Tuersun Aibai, professeur agrégé à l'Ecole de journalisme et de communication de l'Université du Xinjiang, a souligné les efforts continus du Xinjiang pour protéger le droit à l'éducation de tous les groupes ethniques, en particulier des groupes minoritaires.

Le Xinjiang a élargi l'accès à l'éducation, augmenté les investissements dans l'éducation et promu l'enseignement de la langue nationale commune. Il a introduit des cours en langues ouïghoure, kazakhe, kirghize, mongole et xibe dans les écoles primaires et secondaires, garantissant ainsi pleinement le droit des élèves issus de minorités à étudier leurs propres langues, a ajouté M. Aibai.

Qiao Basheng, directeur du Centre d'études sur la communication internationale et la sécurité culturelle de l'Université de science politique et de droit du Nord-Ouest, a indiqué que l'éducation moderne en Chine protégeait non seulement les droits des minorités ethniques à conserver leurs propres caractéristiques et dignité, mais offrait également des opportunités et des moyens leur permettant de participer au développement national.

Le droit à l'éducation des minorités ethniques handicapées est une manifestation de l'équité et de la justice sociales et joue un rôle important dans la promotion du progrès et du développement sociaux. Des réalisations remarquables ont été réalisées à cet égard au Xizang et au Xinjiang, a déclaré Zhou Lulu, vice-doyenne de l'Institut des droits de l'homme de l'Université de Guangzhou.

Li Juan, chercheur au Centre d'études sur les droits de l'homme de l'Université du Centre-Sud, a indiqué que la Chine avait continuellement renforcé la base juridique de la protection du droit à l'éducation des minorités ethniques en formulant et en mettant en œuvre une série de lois sur l'éducation.

Dans le processus de modernisation de l'éducation en Chine, l'informatisation éducative est essentielle pour garantir que les minorités ethniques ont accès à l'éducation, tandis que la numérisation éducative deviendra un moteur plus puissant pour la protection du droit des minorités ethniques à l'éducation, a indiqué Gong Xianghe, directeur exécutif de l'Institut d'études sur les droits de l'homme de l'Université du Sud-Est.

Une exposition de photos sur le thème "La vie moderne des minorités ethniques en Chine" a été organisée simultanément, démontrant les pratiques des minorités ethniques chinoises dans la promotion de la modernisation dans les domaines politique, économique, social, culturel et autres.

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source: Agence de presse Xinhua
Retournez en haut de la page