share

Alaska Airlines immobilise tous ses Boeing 737-MAX 9 à la suite d'un incident grave

Par : Laura |  Mots clés : Etats-Unis,Alaska Airlines,incident,Boeing 737-MAX 9
French.china.org.cn | Mis à jour le 06-01-2024
Agence de presse Xinhua | 06. 01. 2024

La compagnie aérienne Alaska Airlines a annoncé vendredi soir qu'elle immobilisait temporairement ses 65 Boeing 737-MAX 9 pour inspection après un grave incident survenu à Portland, dans l'Etat américain de l'Oregon.

Selon plusieurs informations, un morceau du fuselage d'un Boeing 737-MAX 9 d'Alaska Airlines a explosé à une altitude de 16.000 pieds (4876,8 mètres), laissant un trou béant et décompressant la cabine des passagers.

L'avion, à destination d'Ontario (Californie), a effectué un atterrissage d'urgence à Portland 20 minutes après le décollage.

"Les 171 passagers et les six membres d'équipage sont sains et saufs, avec seulement quelques blessures mineures", a déclaré Alaska Airlines.

Dans un communiqué, Ben Minicucci, PDG d'Alaska Air Group, a déclaré que les Boeing 737-MAX 9 seraient immobilisés et inspectés pour garantir la sécurité.

"Suite à l'événement survenu ce soir sur le vol 1282, nous avons décidé de prendre la précaution d'immobiliser temporairement notre flotte de 65 Boeing 737-9", a déclaré M. Minicucci. "Chaque avion ne sera remis en service qu'après avoir fait l'objet d'une maintenance complète et d'inspections de sécurité.

"Nous prévoyons que toutes les inspections soient terminées dans les prochains jours", a-t-il ajouté.

Le Bureau national de la sécurité des transports et l'Agence fédérale de l'aviation civile (FAA) ont commencé à examiner l'avion endommagé. Aucune information sur une cause possible n'a été fournie.

Les archives en ligne de la FAA montrent que le MAX 9 impliqué dans l'incident a été livré à l'Alaska Airlines en octobre dernier.

Des photos partagées sur les réseaux sociaux montrent un grand trou dans le flanc de l'avion avec des masques à oxygène qui pendent du plafond.

Les données de FlightAware montrent que l'avion est descendu à 10.000 pieds (3048 mètres) en quatre minutes, puis a fait demi-tour vers Portland. L'appareil qui avait décollé à 17h07 a atterri à 17h27.

"Nous travaillons avec Boeing et les autorités de régulation pour comprendre ce qui s'est passé ce soir, et nous communiquerons des mises à jour dès que nous aurons plus d'informations", a déclaré M. Minicucci.

Dans un communiqué, Boeing a déclaré "s'efforcer de recueillir davantage d'informations", ajoutant que son "équipe technique se tenait prête à soutenir l'enquête".

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source: Agence de presse Xinhua
Retournez en haut de la page