Envoyer [A A]

La visite du chef de l’UE en Chine devrait renforcer les liens bilatéraux

French.china.org.cn | Mis à jour le 29. 11. 2022 | Mots clés : UE, Chine

Un changement passant des différends vers un terrain d'entente a été remarqué, selon un expert

 

« Donner un élan indispensable à la solidarité et à la communication stratégique entre Beijing et Bruxelles, face à un contexte de ralentissement économique mondial et de changements géopolitiques, sera une priorité lors de la prochaine visite en Chine du chef de l'Union européenne (UE) Charles Michel », ont affirmé des responsables et des experts.

 

À l'invitation du président Xi Jinping, M. Michel, président du Conseil européen, effectuera jeudi une visite en Chine, a annoncé lundi la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Hua Chunying.

 

Il s'agira de la première rencontre officielle entre les dirigeants de la Chine et de l'UE depuis la clôture du 20e Congrès national du Parti communiste chinois (PCC) le mois dernier.

 

« Les deux parties devraient profiter de cette visite pour rétablir la confiance mutuelle, renforcer la compréhension mutuelle dans les domaines politique et de sécurité et contenir les impulsions de certains politiciens européens qui cherchent à “découpler” les principaux moteurs économiques », ont avancé des observateurs.

 

Au cours de sa visite, M. Michel s'entretiendra avec M. Xi et rencontrera également le Premier ministre Li Keqiang ainsi que Li Zhanshu, président du Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale (APN).

 

« Les dirigeants des deux parties tiendront un échange de vues approfondi sur les relations Chine-UE ainsi que sur les questions internationales et régionales d'intérêt commun », a déclaré lundi Zhao Lijian, un autre porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

 

« La Chine attache une grande importance au développement des relations avec l'UE », a-t-il affirmé.

 

Beijing est « prête à renforcer la communication stratégique avec l'UE par le biais de cette visite, à s'appuyer sur le consensus et à faire progresser conjointement le développement durable, sain et stable des relations Chine-UE afin d'injecter davantage de stabilité dans la situation internationale compliquée et turbulente », a ajouté M. Zhao.

 

L'année dernière, le commerce annuel Chine-UE a dépassé pour la première fois 800 milliards de dollars, et les investissements bilatéraux cumulés ont dépassé 270 milliards de dollars. Au cours des huit premiers mois de cette année, les investissements de l'UE en Chine ont atteint 7,45 milliards de dollars, soit une augmentation de 121,5% en glissement annuel.

 

« Le calendrier des visites établi montre une conviction partagée des deux parties que les relations Chine-UE doivent être équilibrées et doivent rester stables », a avancé Cui Hongjian, directeur du département des études européennes à l'Institut chinois des études internationales.

 

« Bien que les relations Chine-UE aient été affectées par des divergences au cours des deux dernières années, la crise ukrainienne a incité l'UE à réaliser que s'aligner sur Washington sur tous les fronts ne sert pas ses propres intérêts », a prétendu M. Cui.

 

« Beijing et Bruxelles ont commencé à passer de certains différends antérieurs à un terrain d'entente », a-t-il ajouté.

 

La visite de M. Michel en Chine fait suite à de fréquentes interactions récentes entre les dirigeants chinois et certains grands pays membres de l'UE, ont noté des experts.

 

« La porte de la Chine est toujours ouverte aux personnes qui sont de bonne foi et qui sont prêtes à coopérer et à travailler avec la Chine », a affirmé Xue Xiaorong, professeur associé à l'Université Fudan de Shanghai.

 

« Atteindre l'autonomie stratégique est la seule voie pour l'UE si elle veut rester puissante dans le monde multipolaire en mutation et maintenir son influence mondiale », a avancé M. Xue dans un récent article d'opinion publié en ligne.


Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source:french.china.org.cn