Guinée-Bissau : la levée des sanctions contre les militaires responsables du coup d'Etat de 2012 sera discutée avec le Comité des sanctions de l'ONU

Par : Justine |  Mots clés : Guinée Bissau-sanctions-ONU
French.china.org.cn | Mis à jour le 21-09-2021

La question de la levée des sanctions imposées aux militaires responsables du coup d'Etat de 2012 en Guinée-Bissau sera discutée avec le Comité des sanctions des Nations Unies, a déclaré lundi le président bissau-guinéen Umaro Sissoco Embalo, avant son départ pour New York, où il va participer à la 76e Session de l'Assemblée générale des Nations Unies.

"J'ai une réunion prévue avec le secrétaire général des Nations Unies Antonio Guterres et aussi avec le président du Comité des sanctions, parce qu'il est temps de lever les sanctions imposées aux militaires", a indiqué M. Embalo.

Le Comité des sanctions de l'ONU avait décidé de sanctionner 11 officiers militaires bissau-guinéens considérés comme des protagonistes du coup d'Etat de 2012 qui a évincé du pouvoir le Premier ministre Carlos Gomes Junior.

Il leur est interdit de voyager en dehors de la Guinée-Bissau et leurs comptes bancaires sont gelés depuis 2012.

Parmi les militaires sanctionnés, figurent l'ancien chef d'état-major des forces armées, le général Antonio Indjai, l'actuel vice-chef d'état-major général, Mamadu Ture, le général Ibraima Papa Camara, ancien chef d'état-major de l'armée de l'air et actuel président de l'Institut de défense nationale, le général Estevão Na Mena, inspecteur général des forces armées, et le général de brigade Daba Na Walna, président du tribunal militaire supérieur.

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source: Agence de presse Xinhua
Retournez en haut de la page