France : expérimentation du bus autonome sur une ligne de bus classique en région parisienne

Par : Justine |  Mots clés : RATP-bus autonome-CRRC
French.china.org.cn | Mis à jour le 21-09-2021

Des expérimentations du bus autonome, fabriqué par la CRRC Electric Vehicle Co., Ltd, sur une ligne de bus classique en région parisienne, ont été menée par la Régie autonome des transports parisiens (RATP) depuis la semaine dernière, dans le but de pouvoir transporter des voyageurs à l'automne 2022.

Pour un essai d'un trajet simple, ce bus autonome a parcouru une section de quelque 6 km le long de la ligne 393 à partir du parking de la gare RER de Sucy-Bonneuil (Val-de-Marne), au sud-est de Paris. En environ 40 minutes, il a passé 26 feux de circulation et 10 arrêts de bus.

Benjamin Jolivière, chef du projet bus autonome chez RATP, a récemment déclaré à Xinhua que par rapport aux expérimentations, "on a des résultats plus que positifs et c'est une première à l'échelle française de faire circuler ce véhicule-là sur une ligne régulière".

François Yann, chauffeur de bus de la RATP, a raconté son expérience à bord du bus, affirmant concernant les résultats que c'est "assez rassurant effectivement".

"Le fait d'avoir un véhicule qui est capable de faire tout ce que je fais est assez magique, on a vraiment l'impression que c'est une technologie dont on rêvait pendant qu'on était enfant .... C'est un peu comme le premier astronaute", a-t-il ajouté.

Selon Peng Zhichuan, directeur de la technique d'automatisation de la CRRC Electric Vehicle Co., Ltd, ce bus autonome présente une interaction en temps réel pleine dimension d'informations sur les personnes, les véhicules et les conditions de la route, garantissant la sécurité et améliorant l'efficacité de la conduite.

"La technologie chinoise a été adaptée au marché français" en collaboration avec notre société et la RATP, a déclaré Christielle Tang, présidente de Clément Bayard, la société française chargée de l'importation et la commercialisation de ce bus autonome en France.

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source: Agence de presse Xinhua
Retournez en haut de la page