Royaume-Uni : plus de 150 personnes interpellées dans des manifestations anti-confinement dans le centre de Londres

Par : Yann |  Mots clés : Royaume-Uni-COVID-19-manifestation
French.china.org.cn | Mis à jour le 30-11-2020

Plus de 150 personnes ont été arrêtées après que des manifestants anti-confinement ont lancé des bouteilles sur les rangs de la police samedi dans le centre de Londres, ont rapporté dimanche les médias britanniques.

A 19h heure locale samedi, la police londonienne a interpellé 155 personnes pour diverses infractions telles que la violation des restrictions liées au COVID-19, l'agression d'un représentant des forces de l'ordre ou encore la possession de drogue, selon le quotidien londonien Evening Standard.

Scotland Yard a déclaré que la police métropolitaine avait procédé à plusieurs "interventions anticipées" pour empêcher les manifestants de se rassembler et les appeler à rester chez eux.

Dans le cadre de ces interventions, des autocars transportant des manifestants vers la capitale britannique ont été interceptés et ceux qui n'ont pas rebroussé chemin pour rentrer chez eux ont été soit arrêtés, soit contraints de payer une amende forfaitaire, selon la police.

Des centaines de manifestants ont défilé samedi sur Oxford Street, principale avenue commerçante de la capitale, en scandant "liberté" ou en brandissant des pancartes sur lesquelles étaient écrit "Arrêtez de nous contrôler" et "Stop aux confinements".

Un journaliste de Sky News a indiqué samedi qu'il y avait eu des "affrontements assez violents et agressifs" entre la police et certains manifestants, tandis que la circulation a été temporairement bloquée sur la rue voisine de Regent Street.

La police métropolitaine a exhorté la population à ne pas prendre part à des manifestations ce week-end et a averti que ceux qui s'y rendraient risqueraient de subir des actions coercitives de la part des forces de l'ordre.

L'Angleterre est actuellement en confinement pour un mois afin de lutter contre la résurgence du COVID-19, pour la deuxième fois depuis l'arrivée du coronavirus au Royaume-Uni.

Selon le ministre britannique de la Santé Matt Hancock, la majeure partie de l'Angleterre sera confrontée à des restrictions anti-COVID-19 sévères dans le cadre d'un nouveau système à trois niveaux qui entrera en vigueur à la fin du confinement la semaine prochaine, Londres étant classée au niveau deux.

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source: Agence de presse Xinhua
Retournez en haut de la page