Les escarmouches intertribales affectent la réponse humanitaire au Soudan du Sud, déplore l'ONU

Par : Yann |  Mots clés : ONU-Soudan du Sud
French.china.org.cn | Mis à jour le 12-07-2020

Les escarmouches intertribales, les inondations et le COVID-19 ont porté atteinte aux efforts visant à fournir une aide d'urgence aux civils au Soudan du Sud, a-t-on appris samedi d'une source de l'agence humanitaire des Nations Unies.

Alain Noudehou, coordinateur humanitaire des Nations Unies au Soudan du Sud, a déclaré que la violence tribale et les déplacements forcés ont compliqué la fourniture d'un soutien aux civils vulnérables.

"Les combats récurrents entre les différents groupes ethniques dans les régions de Bor et de Pibor de l'Etat de Jonglei ont déplacé plus de 60.000 personnes et perturbé les services humanitaires", a indiqué M. Noudehou dans un communiqué publié vendredi à Juba.

Il a ajouté que les affrontements entre commerçants soudanais et groupes armés dans l'Équatoria cccidental, en particulier dans la ville de Tambura, ont provoqué le déplacement de plus de 5.400 personnes.

"Les combats entre groupes armés et les attaques contre des civils dans le comté de Morobo, en Équatoria-central, ont fait des victimes et déplacé près de 1.400 personnes", a encore noté M. Noudehou.

Par ailleurs, jusqu'à présent, le Soudan du Sud a enregistré 2.139 cas de COVID-19 dont 1.125 guérisons et 41 décès. Fin



Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source: Agence de presse Xinhua
Retournez en haut de la page