Maroc : clôture à Marrakech des travaux de la Conférence "Atlantic Dialogues"

Par : Yann |  Mots clés : Maroc
French.china.org.cn | Mis à jour le 15-12-2019

La conférence "Atlantic Dialogues", initiée sous le thème "Le Sud en période de tourmente", et marquée par une forte participation de 500 participants issus de 66 nationalités, a clos ses travaux samedi à Marrakech, sud du Maroc.

La thématique retenue pour cette rencontre d'envergure prolonge et complète celle de 2018 consacrée aux "Dynamiques atlantiques : surmonter les points de rupture", un choix dicté par les multiples défis qui interpellent les pays du Sud face à la persistance des conflits et des menaces terroristes, aux faibles taux de croissance non générateurs d'emplois pour les jeunes, à l'urbanisation accélérée et à la dégradation, irréversible et à vue d'œil, de leur environnement naturel.

Avant l'ouverture de cette 8e édition, initiée par le Policy Center for the New South, un groupe de réflexion qui offre une perspective du Sud sur les enjeux des pays en développement, le rapport AtlanticCurrents a été présenté par certains de ses auteurs.

Cette publication phare du Policy Center for the New South est portée par l'esprit qui anime ce groupe de réflexion : celui d'une Afrique décomplexée, cultivant sa propre excellence et promouvant son expertise. Penser le développement, accompagner les politiques publiques, apporter des solutions pratiques, telle est l'ambition qui sous-tend le rapport annuel Atlantic Currents, signé par des personnalités des pays du Sud, pour l'essentiel des chercheurs associés au Policy Center.

Plusieurs thématiques ont été traitées lors de ce conclave : "le Sud doit être inquiet, mais pas outre mesure", "le populisme, une maladie occidentale" "le capital humain est le nouveau pétrole du Nigeria" et "Arsenalisation des politiques économiques".

Dans le cadre de ce dernier panel, Len Ishmael, ancienne diplomate originaire de Sainte-Lucie, a fait le constat que "les alliances traditionnelles sont rompues et avec la disparition de l'OMC, les sanctions contre le gazoduc russe dans le nord-ouest de l'Europe et "l'arsenalisation des politiques économiques, le monde comme nous le connaissions a changé et un nouvel équilibre des pouvoirs est apparu".

L'actualité au Sahel a été évoquée par Rida Lyammouri, chercheur associé au Policy Center, selon lequel "le terrorisme qui a commencé dans certaines parties du Mali s'étend maintenant à d'autres régions comme la Tunisie et le Nigéria, et pourrait atteindre des États côtiers comme le Ghana".

Lancé en 2014 à Rabat avec 39 chercheurs associés du Sud comme du Nord, le Policy Center for the New South vise à faciliter les décisions stratégiques relevant de ses quatre principaux programmes : agriculture, environnement et sécurité alimentaire, économie et développement social, matières premières et finance, ainsi que géopolitique et relations internationales.

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source: Agence de presse Xinhua
Retournez en haut de la page