La Tanzanie, le Burundi et la RDC seront reliés par une voie ferrée à écartement normal

Par : LIANG Chen |  Mots clés : Afrique-chemin de fer
French.china.org.cn | Mis à jour le 04-12-2019

La Tanzanie, le Burundi et la République démocratique du Congo (RDC) ont conclu mardi un accord pour la construction d'un chemin de fer à écartement normal reliant les trois pays, dans le but de faciliter les transports.

Isack Kamwelwe, ministre tanzanien des Travaux publics, des Transports et de la Communication, a déclaré après la signature d'un accord pour la mise en oeuvre du projet que cette voie reliera les deux pays enclavés au port de Dar es Salam, en Tanzanie.

Il a ajouté que les études de faisabilité menées par HP Gulf of Germany pour le grand projet de chemin de fer seront achevées à la fin du mois de janvier de l'année prochaine. Il n'a pas révélé la source de financement du projet.

Le 27 novembre 2019, le président tanzanien John Magufuli avait annoncé que les gouvernements tanzanien et rwandais étaient en train de mettre la touche finale aux négociations en vue de la construction du chemin de fer à écartement normal reliant le port sec d'Isaka, en Tanzanie, au Rwanda.

Le président Magufuli avait également précisé lors d'un rassemblement public dans le port sec d'Isaka, situé dans le district de Kahama, que le chemin de fer à écartement normal desservirait également le Burundi et la République démocratique du Congo, deux pays sans littoral.

"En principe, le président rwandais, Paul Kagame, a accepté de mettre en oeuvre le projet conjointement", a indiqué M. Magufuli, qui a ajouté que des études de faisabilité pour le chemin de fer à écartement normal reliant la Tanzanie et le Rwanda avaient déjà été entreprises, et que les deux pays recherchaient maintenant des financiers pour le projet. F

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source: Agence de presse Xinhua
Retournez en haut de la page