Ouganda : l'ancien chef de la police arrêté pour le meurtre présumé d'un officiel

Par :  |  Mots clés : Ouganda-armée-police-meurtre-suspects
French.china.org.cn | Mis à jour le 14-06-2018

L'armée ougandaise a arrêté l'ancien chef de la police du pays ainsi que quatre officiers pour le meurtre présumé d'un porte-parole de la police l'année dernière, ont rapporté jeudi les médias locaux.

Kale Kayihura, ancien inspecteur général de la police, et ses proches associés ont été arrêtés pour leur implication présumée dans l'assassinat de l'ancien inspecteur général assistant de la police, Andrew Felix Kaweesi, qui occupait également les postes de directeur du développement des ressources humaines et de porte-parole de la police en mars 2017, a rapporté le quotidien New Vision.

"Des sources sécuritaires ont révélé que l'arrestation de M. Kayihura et de ses collègues est en lien avec l'assassinat de l'ancien porte-parole de la police. Tous les suspects comparaîtront devant le tribunal militaire", a poursuivi le journal.

M. Kaweesi avait été abattu par des hommes armés non identifiés, tout comme son garde du corps et son chauffeur, à Kulambiro, banlieue de la capitale Kampala, alors qu'il se rendait au bureau le 17 mars 2017.

Le président ougandais Yoweri Museveni avait renvoyé M. Kayihura et Henry Tumukunde de leurs postes de chef de la police et de ministre de la Sécurité respectivement lors d'un remaniement ministériel surprise en mars. Les médias avaient rapporté que les relations de travail entre les deux hommes étaient mauvaises et avaient entraîné une hausse des meurtres et de l'insécurité dans le pays est-africain.

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source: Agence de presse Xinhua
Retournez en haut de la page