Envoyer [A A]

Les Etats-Unis et la Corée du Nord devraient créer un contexte amical pour le sommet à venir

French.china.org.cn | Mis à jour le 08. 05. 2018 | Mots clés : Corée du Nord, Etats-Unis, sommet


Un porte-parole du ministère des Affaires étrangères de la Corée du Nord a sévèrement réprimandé les Etats-Unis dimanche, et ce de manière rarement vue depuis que les deux pays ont décidé d'organiser un sommet. Le porte-parole a déclaré que l'intention affichée de la Corée du Nord de se dénucléariser n'était pas le résultat des sanctions et des pressions états-uniennes, avertissant les Etats-Unis contre cette « tentative dangereuse de ruiner l'atmosphère de dialogue durement acquise et de ramener la situation à la case départ ».


Washington a plus d'une fois attribué l’apaisement des tensions dans la péninsule coréenne aux sanctions états-uniennes, précisant que ces sanctions seraient maintenues. Peu de temps après le sommet intercoréen du 27 avril, le président états-unien Donald Trump avait promis de maintenir une pression maximale sur Pyongyang jusqu'à ce que la RPDC (République populaire démocratique de Corée, nom officiel de la Corée du nord) abandonne ses armes nucléaires.


Certains analystes ont considéré cette annonce de M. Trump et les reproches de Pyongyang comme une tentative de gagner plus de poids et de créer une dynamique pour la rencontre entre Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un. D'autres ont fait état du fossé gigantesque entre les positions des deux parties et se sont inquiétés des résultats de la rencontre de ces deux dirigeants.


Si les pourparlers entre les Etats-Unis et la Corée du Nord échouent et que la détente durement acquise dans la péninsule retourne à la case départ, ce serait un énorme regret pour la communauté internationale et serait fâcheux pour les deux pays.


Jusqu'à présent, Pyongyang a ouvertement promis d'abandonner ses programmes nucléaires et de dénucléariser la péninsule. La Corée du Nord a fait part de sa préoccupation et de ses inquiétudes au sujet de la sécurité, espérant que la dénucléarisation pourra avoir lieu en même temps que la mise en œuvre de garanties de sécurité. Pyongyang a annoncé un changement d'orientation pour se concentrer sur son développement économique.


Washington a salué ce changement d'attitude de la part de Pyongyang, mais soupçonne que cela puisse s'agir d'un stratagème. Washington insiste sur la nécessité de maintenir la pression et les sanctions sur Pyongyang jusqu'à ce que le pays abandonne l’arme nucléaire. Washington insiste également sur le fait que la dénucléarisation devrait être réalisée immédiatement.


La réunion Trump-Kim aura lieu. Alors que Donald Trump a déclaré qu'il pourrait annuler s'il sentait que la réunion « ne serait pas fructueuse », il souhaite apparemment exercer un peu plus de pression sur Pyongyang avant le sommet. Si le sommet n'est pas tenu, la Maison Blanche subira une perte politique insupportable.


Si Trump et Kim ne parviennent pas à obtenir des résultats concrets sur la dénucléarisation au cours de leur réunion, ou si les Etats-Unis refusent de lever des sanctions ou de fournir des garanties de sécurité à la Corée du Nord pour abandonner ses programmes nucléaires, les négociations échoueront.


Pyongyang a proposé de stopper ses essais nucléaires et a pris des mesures pour apaiser les tensions dans les relations intercoréennes. Washington a également fait un pas en avant en acceptant la rencontre Trump-Kim. Compte tenu de l'énorme fossé et de la grande méfiance entre les Etats-Unis et la Corée du Nord, ce sommet est plus que nécessaire pour sortir de l'impasse.


Alors que les Etats-Unis ont pris un avantage stratégique, la Corée du Nord a naturellement fait part de ses inquiétudes. Washington doit être plus proactif si les deux parties souhaitent établir la confiance. Les Etats-Unis et la Corée du Nord, qui se préparent pour le sommet, doivent aller de l'avant. Autrement, Washington fera face à encore davantage de risques politiques.



Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source:french.china.org.cn