Un an après, la vision de Xi Jinping sur la gouvernance mondiale rayonne à Davos

Par : Vivienne |  Mots clés : Chine-Davos-FEM
French.china.org.cn | Mis à jour le 24-01-2018

Les personnalités éminentes du monde se réunissent à partir de mercredi dans la ville suisse de Davos, dans le but d'évoquer les façons de "construire un avenir commun dans un monde fracturé", thème du Forum économique mondial (FEM) de cette année.

Ce thème est en phase avec ce que le président chinois Xi Jinping a préconisé dans son discours prononcé à Davos l'an dernier. Ce n'est qu'en oeuvrant ensemble pour construire une communauté de destin pour l'humanité que la vie des populations à travers le monde pourra être améliorée, a fait remarquer M. Xi. Un point de vue qui résonne toujours à Davos, alors que le monde est confronté plus que jamais à un sentiment d'anti-mondialisation et à un protectionnisme croissants.

UNE CAUSE COMMUNE

"Aujourd'hui, l'humanité est devenue une communauté soudée de destin [...]. Nous devons nous engager à développer une économie mondiale ouverte pour partager les opportunités et les intérêts à travers l'ouverture et atteindre des résultats gagnant-gagnant", a déclaré M. Xi dans son discours lors de la réunion annuelle de Davos le 17 janvier 2017.

Alors que les fissures géostratégiques ont refait surface sur de multiples fronts avec des conséquences étendues sur les plans politique, économique et social, l'interprétation par la Chine du développement commun y apporte des solutions, en mettant l'accent sur l'égalité, l'équité et l'inclusion.

Le discours du président Xi Jinping revêt une signification historique, et son engagement en faveur d'un esprit d'ouverture et de collaboration a impressionné les participants, a déclaré Klaus Schwab, fondateur et président du FEM, dans une interview accordée récemment à Xinhua.

M. Schwab a salué l'influence de la Chine sur la lutte contre le changement climatique, l'avenir d'Internet et le financement du développement à travers le projet "La Ceinture et la Route". En outre, les entreprises chinoises se sont elles aussi responsabilisées sur la scène internationale, notamment dans les domaines du commerce et de l'économie circulaire.

Le président chinois a lancé cette idée de construire une communauté de destin mondiale en mars 2013 lors d'une visite à Moscou. Au cours des années suivantes, M. Xi a affiné sa vision de la gouvernance mondiale. L'élaboration de ce concept à Davos l'an dernier lui a valu de nombreux éloges tant en Chine qu'à l'étranger.

Dans son rapport au 19e Congrès national du Parti communiste chinois en octobre dernier, M. Xi a soulevé à plusieurs reprises l'idée de construire une communauté de destin pour l'humanité, traçant une feuille de route pour la politique étrangère de la Chine qui lie le futur du pays à celui du monde entier.

"La Chine continuera à jouer son rôle en tant que grande puissance responsable, participera activement à la réforme et au développement du système de gouvernance mondiale et n'aura de cesse d'y apporter sa sagesse et sa force", a indiqué M. Xi dans son rapport.

UNE VISION EN ACTION

Dans son discours prononcé l'an dernier à Davos, M. Xi a présenté un plan pour le développement commun, allant des relations internationales, de la sécurité et de la stabilité aux échanges culturels et à la protection de l'environnement, afin d'avancer avec le monde dans la construction d'une communauté de destin.

Depuis, la Chine a pris des mesures concrètes à cet égard. En mai dernier, Beijing a reçu des dizaines de dirigeants mondiaux au premier Forum de "la Ceinture et la Route" pour la coopération internationale.

Proposée par M. Xi en 2013, l'initiative "La Ceinture et la Route" vise à raccorder les politiques, les infrastructures, le commerce, la finance et les échanges entre les peuples le long et au-delà des anciennes routes de la Soie, de sorte à construire une nouvelle plateforme de coopération internationale qui permettra d'insuffler un nouvel élan à la croissance.

Jusqu'à présent, une centaine de pays et d'organisations internationales ont répondu positivement à l'initiative et promis d'y apporter leur soutien. Plus de 80 pays et organisations internationales ont signé des accords de coopération avec la Chine.

En s'appuyant sur l'idée de construire une communauté de destin pour l'humanité, la Chine a activement développé des partenariats mondiaux et élargi la convergence de ses intérêts avec d'autres pays.

La Chine fait ainsi avancer la coopération et la coordination avec les grands pays tout en renforçant les relations avec les pays en développement en respectant les principes d'amitié, de sincérité, de réciprocité des bénéfices et de prise en compte des intérêts de tous.

Dans le cadre de l'initiative "La Ceinture et la Route", la Chine a aidé d'autres pays dans le domaine des infrastructures dans le monde entier.

En mai dernier, le président kenyan Uhuru Kenyatta a inauguré la nouvelle ligne de chemin de fer à écartement normal Mombasa-Nairobi, d'une longueur de 480 km, construite par des entreprises chinoises, signe du soutien de la Chine à l'industrialisation, la prospérité et l'intégration régionale de l'Afrique.

En outre, la Chine est un ferme partisan de la lutte contre le réchauffement climatique. L'Agence internationale de l'énergie a indiqué l'an dernier dans un rapport que la Chine, premier investisseur en énergie du monde, a vu une chute de 25% de ses investissements dans les centrales à charbon en 2016, utilise de plus en plus des sources d'électricité propres et investit dans l'efficacité énergétique. Elle estime que la Chine dépassera l'Europe d'ici quelques années sur le plan des investissements dans l'efficacité énergétique.

Dans son discours du Nouvel An de 2018, le président Xi a déclaré : "La Chine remplira activement ses obligations et devoirs internationaux, restera fidèle à ses engagements en matière de lutte contre le changement climatique, promouvra activement l'initiative 'La Ceinture et la Route' et sera toujours un artisan de la paix dans le monde, un contributeur au développement mondial et un gardien de l'ordre international".

UN CONSENSUS EN EXPANSION

Le professeur Angus Deaton, lauréat du prix Nobel d'économie de 2015, a indiqué qu'il appréciait les efforts déployés par la Chine pour bâtir une communauté de destin et les contributions apportées par la Chine au monde et à la mondialisation.

Dans son discours, M. Xi a annoncé au monde que la Chine favorisait la mondialisation et appelait les autres pays à conjuguer leurs efforts à cette fin, a rappelé M. Deaton.

Reconnaissant les contributions et les efforts de la Chine, le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté, pour la première fois dans une résolution en mars dernier, le concept de "communauté de destin" avancé par Xi Jinping.

Ce concept reflète la vision large et humaine du président chinois pour une meilleure gouvernance mondiale, et intervient alors que les puissances mondiales cherchaient l'inspiration pour relever les défis et les risques auxquels se heurte le monde actuel.

Dans un entretien accordé à Xinhua, Michael Moller, directeur général de l'Office des Nations unies à Genève, a indiqué que ce concept du président Xi était très impressionnant et "extrêmement bienvenu", particulièrement dans le monde d'aujourd'hui confronté à des fragmentations, des confrontations et des difficultés.

"Ce concept répond dans une large mesure à ce dont le monde a besoin aujourd'hui. Il est très important pour la communauté internationale d'avoir ce genre d'approche beaucoup plus collaborative pour aider à résoudre les problèmes actuels, mais aussi les problèmes futurs", a déclaré M. Moller. "Nous avons besoin de chefs de file, nous avons besoin de grands pays comme la Chine pour nous aider à réaliser nos objectifs communs."

De l'autre côté de l'océan Atlantique, les hauts responsables mondiaux, comme les participants au forum de Davos, partagent la vision de Xi Jinping.

Alicia Barcena, secrétaire exécutive de la Commission économique de l'ONU pour l'Amérique latine et les Caraïbes, a indiqué mardi que les pays de la région oeuvraient à la concrétisation d'une communauté de destin pour l'humanité, avec pour objectif de créer un monde plus pacifique et plus durable.

"La Chine joue un rôle important dans les efforts visant à réaliser une prospérité commune et une paix durable à travers le monde", a-t-elle estimé lors de la seconde réunion ministérielle du Forum Chine-CELAC (Communauté des Etats d'Amérique latine et des Caraïbes).

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source: Agence de presse Xinhua
Retournez en haut de la page