Envoyer [A A]

La mélodie du bonheurdans les montagnes du Guizhou

French.china.org.cn | Mis à jour le 06. 12. 2022 | Mots clés : comédie musicale,Guizhou
Gu Ya et ses élèves dans la nature

En 1965, La Mélodie du bonheur, une comédie musicale américaine de Robert Wise a fait fureur dans le monde entier, avec l’inoubliable gouvernante Maria qui donnait l’amour et l’espoir à sept enfants par la musique. Une telle magie se répète à l’école primaire de Haiga, à Liupanshui, dans le Guizhou (sud-ouest de la Chine), où Gu Ya, un jeune enseignant, apprend aux enfants des montagnes à lire la musique et jouer des instruments, leur ouvrant de nouveaux horizons.

Les changements par la guitare

Cette école, la plus haute du Guizhou, est située à 2 600 m d’altitude, à Haiga, un village pauvre. En septembre 2016, Gu Ya, un chanteur de rock de 27 ans, y est arrivé comme enseignant après avoir passé un examen. « Quand j’y suis arrivé, j’ai été bouleversé. L’école était pauvre et il y avait au total une dizaine d’écoliers. Les enfants étaient trop timides pour me regarder dans les yeux. » Des enfants plus timides et introvertis que ceux dans la ville, précise-t-il. Il s’est peu à peu rendu compte que ces enfants menaient une existence solitaire et étaient peu sociables, car leurs parents travaillaient pour la plupart en ville. « Le jour de mon arrivée, Zheng Long, le directeur de l’école, m’a confié qu’il fallait se soucier des études et de la vie des enfants, mais aussi de leur état mental. »

Un jour, Gu Ya jouait de la guitare pendant la pause-déjeuner dans le dortoir. Levant la tête, il s’est aperçu que les enfants, se cachant derrière l’entrebâillement de la porte ou le rebord de la fenêtre, ouvraient de grands yeux et fixaient leur regard sur la guitare. À ce moment-là, Gu Ya a constaté qu’il touchait une corde sensible. L’idée lui est donc venue de leur apprendre la guitare et la musique. « Je suis spécialisé dans l’éducation musicale et je sais l’influence de la musique. Je ne connais pas très bien les enfants, mais la musique peut renforcer la compréhension mutuelle et la confiance. »

Pour que les enfants apprennent la musique, le directeur et les enseignants de l’école ont emprunté des guitares partout où ils le pouvaient. « Même néophytes, les enfants apprennent très vite. Leurs parents et leurs grands-parents ne comprenaient pas au début, mais leur attitude a changé. Ils accompagnent les petits à l’école après leurs devoirs pour jouer de leur instrument », se réjouit-il.

Les enfants de l’école primaire de Haiga jouent des instruments de musique durant la pause de midi.

Semer les graines de la musique et des rêves

Très vite, les quelques guitares empruntées ne répondaient plus à la demande croissante des enfants. Gu Ya a donc publié des vidéos dans lesquelles les enfants apprennent à jouer de la guitare, demandant de l’aide sur les réseaux sociaux. Beaucoup ont été touchés et l’école a reçu des batteries, des guitares sèches et électriques, ainsi que des ukulélés. Il y a actuellement plus de 200 instruments à l’école.

Gu Ya adapte son enseignement à l’âge des enfants. Les écoliers de CP apprennent le ukulélé et la guitare, et ceux de CE1 et CE2, la batterie, la basse ou encore le tambour. Lors de la récréation ou à midi, on entend souvent de belles mélodies s’élever de l’école. Gu Ya se rend aussi souvent au domicile des enfants après les cours ou pendant le weekend pour donner des leçons d’instruments ou de solfège.

En 2018, l’école a formé son premier groupe de rock appelé Yu (Rencontre), un nom qui change quand une promotion quitte l’établissement. Cette année, l’école en est à son 4e groupe de rock, Haiga Shaonian (Jeunes de Haiga) avec des écoliers de CM1 et CM2 qui ont de bonnes connaissances en musique et jouent bien de leur instrument. Ils sont aussi très fiers de pouvoir être sélectionnés.

À la surprise de Zheng Long, de nombreux enfants qui apprennent à jouer de la musique ont obtenu de meilleurs résultats aux examens. « La musique leur apporte une part de rêve. Pour le réaliser, ils redoublent d’efforts. » Il constate par ailleurs que l’école compte davantage d’enfants ces dernières années, avec actuellement plus de 80 écoliers.

Sur les ailes de la musique

Gu Ya enseigne aussi le chinois, l’anglais et le sport, et est devenu le confident des enfants. « Grâce à M. Gu, j’ai pu apprendre la basse et devenir membre du groupe de rock. Pour la première fois, j’ai quitté la montagne en prenant l’avion et le TGV. J’ai vu la mer et j’ai rencontré beaucoup de gens. Je vais faire plus d’efforts pour réaliser mon rêve et je souhaite devenir une personne comme M. Gu et apporter le changement et la joie à autrui », a écrit un enfant dans un article. Gu Ya a confié son émotion en lisant ces mots, disant qu’il voulait aider davantage d’enfants à quitter les montagnes.

Fin 2020, Haiga, tout comme d’autres villages du pays, s’est débarrassé de la pauvreté. Gu Ya et les enfants ont composé pendant une semaine une chanson intitulée Haigazhige (Chanson de Haiga) pour commémorer ce tournant historique. Cette chanson a gagné en popularité parmi les enfants du village. Très vite, tout le monde la connaissait et la chantait.

Le 19 août 2020, la plateforme de vidéos courtes Douyin a organisé un concert pour Gu Ya et les écoliers de Haiga. Plus de 1,4 million de personnes ont vu ce concert en ligne. « Grâce au concert, plus de personnes connaissent ces enfants et leur viennent en aide. Aujourd’hui, ils peuvent profiter d’une salle de répétition et d’une salle pour leurs instruments. »

Le 18 août 2022, Gu Ya et le groupe de rock Haiga Shaonian ont participé à une émission de Hunan TV. Ils ont raconté leur histoire et reçu un tonnerre d’applaudissements. « À l’avenir, nous allons poursuivre nos rêves sur les ailes de la musique grâce à ces applaudissements », tel est le vœu de Gu Ya.

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source:La Chine au Présent