Envoyer [A A]

Le Festival Qixi : une célébration de l'amour qui défie le temps

French.china.org.cn | Mis à jour le 28. 08. 2017 | Mots clés : Festival Qixi amour mythologie chinoise

Le Festival Qixi célèbre, dans la mythologie chinoise, le rendez-vous annuel entre une fée et un être humain dont l'amour était interdit. Également connu sous le nom de festival du Double Sept, il porte en lui à la fois la signification de la grande romance et de l'amour inébranlable, et est l’équivalent de la Saint-Valentin dans les pays occidentaux.

 

Tombant le septième jour du septième mois du calendrier lunaire chinois, Qixi est le seul festival chinois consacré à l'amour. Cette légende des deux amoureux chinois séparés est célébrée depuis la dynastie Han (202 av. J.-C. - 220 après JC).

 

En 2016, le Conseil des affaires d'Etat –le gouvernement chinois- a ajouté Qixi à la Liste du patrimoine culturel immatériel de la Chine, à l’instar du festival du Printemps et du festival des Bateaux-Dragons.

 

Un conte de fées: le berger et la jeune fille

 

Cette histoire du folklore chinois, qui remonte à plus de 2 000 ans, parle de l'amour romantique mais tragique entre un berger vivant sur Terre, Niu Lang, et une jeune tisserande, Zhi Nu, qui était aussi la septième fille de l'Empereur de Jade et de la Reine Mère du Paradis. Les deux jeunes gens, tombés amoureux au premier regard, se sont bientôt mariés contre les règles du Paradis.

 

Zhi Nu fut enfin appelée à remonter dans le ciel, mais son mari la suivit.

 

Furieuse, la Reine Mère frappa le ciel de son épingle à cheveux, créant une rivière abondante dans le ciel, connue aujourd'hui comme la Voie lactée, pour séparer les deux amoureux.

 

Mais tout n'était pas perdu. Des années plus tard, un troupeau de pies, ému par leur amour et leur dévotion, forma un pont céleste à travers la Voie Lactée, et le couple put enfin se voir de l'autre côté de la rivière, mais une fois par an seulement -le septième jour du septième mois. Dans cette histoire, au lieu de l'attraction physique et du désir, c’est la foi et la connexion émotionnelles qui sont soulignées -un thème commun dans beaucoup d'autres histoires d'amour chinoises.

 

Des coutumes traditionnelles basées sur un amour céleste

 

Dans les temps anciens, admirer les étoiles pendant le festival Qixi était une coutume traditionnelle, car les deux amoureux célestes représentaient l'alignement des étoiles Altaïr et Vega, qui brillent sur les côtés opposés de la Voie lactée.

 

Traditionnellement, Qixi n'était pas seulement une journée dédiée aux seuls amoureux, mais aussi plus globalement aux filles, car on l'appelait aussi le « festival de prière pour obtenir des aptitudes » ou le « festival des filles ».

 

Pendant le festival, les filles tentaient de montrer leurs compétences domestiques. Dans les régions rurales, elles préparaient des offrandes de fruits et priaient Zhi Nu -un être céleste doué pour le tissage- dans l'espoir d'améliorer leurs capacités en matière de travaux d'aiguille et de trouver un mari convenable.

 

Ce jour-là, les couples célébraient également la loyauté de leur amour loyal en se dirigeant vers les temples dans l'espoir de tomber enceinte ou de commencer une relation emplie de bonheur et de prospérité.

 

Comment est célébré le festival Qixi aujourd’hui ?

 

De nos jours, beaucoup de chinois contemporains, en particulier les jeunes, considèrent Qixi comme l'équivalent chinois de la Saint-Valentin et la considèrent davantage comme une fête commerciale que comme une célébration émotionnelle.

 

Le festival, qui va maintenant de pair avec des offres spéciales, fait l’objet d’un puissant marketing dirigé vers les habitants urbains jeunes, branchés et à la mode, quel que soit le niveau de leur relation, dans le but de convaincre les couples de prouver leur amour en achetant des cadeaux et les célibataires de déclarer leur flamme en faisant de même. Quant à ceux qui sont encore à la recherche de l’âme-sœur, ils peuvent bénéficier d’activités de rencontre, car trouver un partenaire est encore une tradition importante pour marquer la journée.

 

Une fete du shopping annuelle

 

Des fleurs trop chères et des jouets en peluche inutiles à des publicités redondantes sur des escapades romantiques et à des dîners aux chandelles, Qixi s’adresse aujourd’hui davantage aux portefeuilles des citadins chinois qu’à leurs cœurs. La réunion annuelle du couple de légende est ainsi devenue une fête de shopping pour les amoureux, les femmes recevant la part du lion des cadeaux achetés.

 

L'année dernière, le plus grand moteur de recherche de Chine, Baidu, a signalé qu'au cours du festival Qixi, le plus grand nombre de recherches concernaient le sujet : « Quel cadeau achèteriez-vous à votre petite amie pour Qixi ? ».

 

La « Fête de l'amour », un phénomène mondial

 

La Saint-Valentin était à l'origine dédiée à la mémoire de Saint-Valentin de Rome, dont le nom était lié à l'amour courtois. Cependant, la portée de l'occasion s'est élargie pour exprimer sa gratitude et son amour non seulement à son partenaire, mais aussi à ses parents, à ses amis, à ses enseignants ou à d'autres connaissances. Et si les coutumes associées à cette « fête de l'amour » varient selon les différentes régions, un même espoir est chéri par tous.

 

Le festival Qixi fait partie de la culture chinoise, inspirant le festival Tanabata (festival des Etoiles) au Japon et le festival Chilseok en Corée du Sud, qui se basent à la fois sur une mythologie très similaire et la toile de fond du vieux conte chinois.

 

Aujourd'hui, moins de gens tourneront leurs yeux vers le ciel de nuit à l’occasion de Qixi pour regarder les deux étoiles scintillantes, et un nombre de plus en plus réduit de jeunes femmes participeront à l'adoration de Zhi Nu dans l’espoir d’obtenir dextérité en broderie et davantage de sagesse. Ces traditions et coutumes anciennes ont certes disparu, mais l'histoire des amants loyaux continue de vivre, se transmettant de génération en génération et étant racontée avec passion et douleur, inlassablement.

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source:french.china.org.cn

Lire aussi