Le partenariat entre la Chine et l'UE sera plus stable et plus mature dans l'ère post-pandémique

Par : Vivienne |  Mots clés : Chine-UE-partenariat
French.china.org.cn | Mis à jour le 23-06-2020

La 22e réunion des dirigeants Chine-Union européenne (UE) est le dernier témoignage du grand potentiel du partenariat stratégique global entre la Chine et l'UE, et également une plate-forme pour relancer les relations dans l'ère post-pandémique.

La réunion, qui s'est tenue par vidéo, montre comment la Chine et l'UE peuvent surmonter les turbulences provoquées par la pandémie de coronavirus, et qu'elles continueront d'être de véritables partenaires et de fervents partisans l'un de l'autre.

La pandémie déchire les populations de différents pays, mais elle ne peut pas rompre la communication et la coopération. La diplomatie vidéo est un moyen nécessaire pour renforcer la compréhension et la confiance mutuelles et approfondir les relations bilatérales et multilatérales au cours de cette période spéciale.

La Chine est un partenaire, et non un opposant à l'UE, car la Chine continuera d'approfondir les réformes et d'élargir l'ouverture, ce qui fournira à l'UE un nouveau cycle d'opportunités de coopération et un espace de développement.

La Chine insuffle de la certitude dans les relations bilatérales avec l'UE en cette période d'incertitude.

Malgré tous les changements en cours dans le monde, le partenariat entre la Chine et l'UE est toujours plein de vitalité.

La Chine et l'UE, qui représentent ensemble un tiers du produit intérieur brut mondial, partagent de larges intérêts communs dans le commerce et l'investissement. Le commerce bilatéral entre la Chine et l'UE a atteint 4.860 milliards de yuans (environ 685,8 milliards de dollars) en 2019, en hausse de 8% sur un an, selon l'Académie du Conseil chinois pour la promotion du commerce international.

L'année dernière, plus de 3.200 entreprises chinoises ont investi directement dans l'UE, créant près de 260.000 emplois pour les populations locales de tous les pays membres de l'UE. Le nombre de trains de marchandises entre la Chine et l'Europe a atteint un nouveau record de 1.033 en mai, en hausse de 43% en glissement annuel, selon le China State Railway Group.

C'est une preuve solide qu'il n'y a pas de conflit d'intérêts fondamental entre la Chine et l'UE, mais qu'il y a une marge toujours plus grande pour la coopération mutuellement bénéfique.

La liste des choses à faire pour la Chine et l'UE dans les prochains jours est longue. Quelles que soient les difficultés qu'elles rencontreront, elles resteront déterminées à défendre le multilatéralisme et le libre-échange, à s'opposer fermement à l'unilatéralisme et au protectionnisme, et à maintenir la paix et la stabilité mondiales. La Chine élargira sans relâche l'ouverture et créera un environnement commercial axé sur le marché et de classe mondiale avec un cadre juridique solide pour les entreprises de tous les pays.

Pour la Chine et l'UE, la coopération l'emporte de loin sur la concurrence, et le consensus l'emporte de loin sur le désaccord. Elles peuvent mettre de côté leurs divergences grâce à une communication constructive, tout en élargissant le terrain d'entente dans le respect mutuel.

Dans l'ère post-pandémique, il est dans l'intérêt de la Chine et de l'UE de travailler ensemble, de promouvoir une relation plus stable et plus mature et de porter leurs liens vers de nouveaux sommets.

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source: Agence de presse Xinhua
Retournez en haut de la page