Les affaires de Hong Kong sont purement les affaires intérieures de la Chine et les Etats-Unis n'ont pas le droit de critiquer ou de s'ingérer

Par : Laura |  Mots clés : Chine,USA,Hong Kong
French.china.org.cn | Mis à jour le 26-05-2020

Les affaires de Hong Kong sont purement des affaires intérieures de la Chine et les Etats-Unis n'ont pas le droit de les critiquer ou de s'y ingérer, a annoncé lundi Zhao Lijian, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

"Si les Etats-Unis s'acharnent à porter atteinte aux intérêts de la Chine, la Chine sera obligée de prendre toutes les mesures nécessaires pour réagir", a annoncé M. Zhao lors d'une conférence de presse quotidienne.

Le porte-parole a fait ces remarques lorsqu'il a été invité à commenter une information médiatique selon laquelle Robert O'Brien, le conseiller du président américain pour la sécurité nationale, avait indiqué que si la législation de la sécurité nationale pour la Région administrative spéciale de Hong Kong (RASHK) était adoptée par l'organe législatif national de la Chine, les Etats-Unis pourraient imposer des sanctions contre la Chine.

M. Zhao a indiqué que la Chine s'opposait fermement au battage fait par certains hommes politiques américains sur l'ordre du jour de la session de l'Assemblée populaire nationale (APN) lié à Hong Kong et qu'elle avait introduit des représentations solennelles auprès de la partie américaine.

"L'attitude et la position de la Chine ont été présentées très clairement", a indiqué M. Zhao.

Le porte-parole a indiqué qu'aucun pays ne permettrait une activité qui porte atteinte à sa sécurité nationale sur son territoire, ajoutant que le gouvernement central chinois est responsable de la sauvegarde de la sécurité nationale en Chine, comme c'est le cas dans tout autre pays.

"Les Etats-Unis, eux-mêmes, ont adopté des douzaines de lois sur la sécurité nationale afin de construire une forteresse imprenable pour leur propre sécurité nationale. Cependant, ils se sont ingéré dans la législation de la sécurité nationale de la Chine et ont même tenté d'ouvrir une brèche dans le réseau de sécurité nationale de la Chine. Ces normes à deux vitesses ont pleinement mis à nu les intentions sinistres de certaines personnes aux Etats-Unis", a déclaré M. Zhao.

La décision de l'APN ne vise qu'un petit nombre de suspects qui organisent et mènent des activités sécessionnistes, subversives et terroristes, ainsi que les forces étrangères et extérieures qui s'ingèrent dans les affaires de la RASHK, a noté M. Zhao.

Elle protègera les habitants de Hong Kong qui, en majorité, respectent la loi, garantira les droits et les intérêts légitimes des habitants de Hong Kong, ainsi que des institutions et personnel étrangers à Hong Kong. Elle n'a aucun impact sur le haut degré d'autonomie de Hong Kong et sur les droits et libertés des habitants de Hong Kong. Elle améliorera le système juridique de Hong Kong, tout en apportant plus de stabilité, un état de droit plus fort et un meilleur climat des affaires à Hong Kong, a-t-il ajouté.

"Elle sera plus favorable à la stablité et à la tranquillité à long terme de Hong Kong, ce qui est plus représentatif de l'opinion publique à Hong Kong", a affirmé M. Zhao.

M. Zhao a indiqué que le fondement juridique pour l'administration de Hong Kong par le gouvernement chinois est la Constitution du pays et la Loi fondamentale de la RASHK, pas la Déclaration conjointe sino-britannique.

"Encore une fois, quelle est la relation entre la déclaration et les Etats-Unis ? Au moment de la rétrocession de Hong Kong à la Chine en 1997, les droits et les obligations du Royaume-Uni stipulés dans la Déclaration conjointe sino-britannique ont été tous réalisés. La partie américaine n'a aucun fondement ou droit juridique pour évoquer cette déclaration conjointe afin de faire des remarques irresponsables sur les affaires de Hong Kong", a ajouté M. Zhao.

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source: Agence de presse Xinhua
Retournez en haut de la page