La Chine intensifie le dépistage des cas asymptomatiques de COVID-19

Par : Norbert |  Mots clés : Chine,COVID-19,infections asymptomatiques
French.china.org.cn | Mis à jour le 09-04-2020

La Chine a exhorté à une détection renforcée des personnes infectées par le nouveau coronavirus ne présentant aucun symptôme et à une réponse rapide à cette situation, selon une circulaire publiée par le mécanisme conjoint de prévention et de contrôle du Conseil des Affaires d'Etat.

Les cas asymptomatiques font référence aux personnes qui sont testées positives au virus, mais ne présentent pas les symptômes comme la fièvre, la toux ou les maux de gorge, indique la circulaire, notant qu'elles sont contagieuses et risquent de propager le virus à d'autres.

Le dépistage des infections asymptomatiques doit être renforcé, et les personnes ayant eu des contacts étroits avec les patients confirmés, les personnes dans les foyers d'épidémie, les personnes exposées au COVID-19 et les voyageurs venant des zones à haut risque d'infection sont parmi les groupes cibles, indique le document.

Les hôpitaux et les départements de contrôle des maladies à l'échelle nationale sont exhortés à prendre des actions immédiates une fois des porteurs asymptomatiques détectés.

Les établissements médicaux ont reçu pour ordre de signaler les infections aux départements de contrôle des maladies à l'échelon supérieur dans un délai de deux heures après la détection des porteurs asymptomatiques à travers un système direct basé sur Internet.

Parallèlement, une enquête épidémiologique, dont une enquête de contact, doit être achevée dans les 24 heures par les départements de contrôle des maladies, selon le règlement.

Une fois vérifiés, les porteurs asymptomatiques doivent être placés sous observation médicale concentrée pendant 14 jours et ne pourront sortir de quarantaine que lorsqu'ils seront testés négatifs au virus deux fois de suite, avec un intervalle de prélèvement des échantillons de plus de 24 heures entre les deux tests, ajoute le document.

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source: Agence de presse Xinhua
Retournez en haut de la page