Envoyer [A A]

La Chine domine la liste des supercalculateurs les plus puissants au monde

French.china.org.cn | Mis à jour le 15. 11. 2017 | Mots clés : supercalculateurs

Une fois de plus, la Chine domine une liste des supercalculateurs les plus rapides au monde en occupant non seulement les deux premières places, mais aussi en devançant les Etats-Unis en nombre de systèmes utilisés.

La dominance chinoise

Selon un classement semestriel des 500 superordinateurs les plus rapides au monde, le « Top500 » publié lundi, Sunway TaihuLight reste en tête pour la quatrième fois, avec une performance de 93,01 pétaflops.

Tianhe-2, ou Milky Way-2, reste à la deuxième place, avec 33,86 petaflops. Tianhe-2, qui fonctionne avec une puce Intel, est resté en tête de liste pendant trois ans, avant d’être dépassé en novembre 2015 par TaihuLight, un système construit en utilisant exclusivement des processeurs conçus et fabriqués en Chine.

Piz Daint, de Suisse, se classe troisième, et est le supercalculateur le plus puissant d'Europe. Un nouveau système japonais, appelé Gyoukou, est en quatrième place, poussant Titan, le meilleur système américain, au cinquième rang.

« Pour la deuxième fois consécutive, aucun système américain n’atteint le podium », a déclaré Top500 dans un communiqué.

Et ce n'est pas tout. La cinquantième édition du classement Top500 montre également que la Chine a dépassé les Etats-Unis en nombre total de systèmes classés, avec 202 contre 144. Il y a six mois, les Etats-Unis menaient avec 169 systèmes, alors que la Chine en avait 159.

« C'est le plus grand nombre de supercalculateurs chinois dans le classement Top500, la présence des Etats-Unis étant à son plus bas niveau depuis la création de la liste il y a 25 ans », ont déclaré les rédacteurs du classement.

« La Chine affiche maintenant clairement un nombre d'installations nettement plus important que les Etats-Unis. »

La Chine a également dépassé les Etats-Unis en termes de performance globale. Elle produit désormais 35,3 % des flops du Top500, les Etats-Unis se situant à la deuxième place avec 29,8 %.

Les points forts des Etats-Unis

En ce qui concerne les entreprises fabriquant ces systèmes, la société américaine Hewlett-Packard Enterprise est en tête du nombre de superordinateurs installés avec 123 machines, ce qui représente près du quart de tous les systèmes du Top500.

La société chinoise Lenovo vient ensuite avec 81 systèmes, contre 88 systèmes sur la liste de juin dernier, et une autre société chinoise, Inspur, a bondi à la troisième place avec 56 systèmes, alors qu’elle était au sixième rang avec vingt systèmes il y a seulement six mois.

Liu Jun, directeur général du département des superordinateurs d’Inspur, a déclaré à l’agence Xinhua que les instituts de recherche et les entreprises de Chine ont beaucoup investi dans le soutien à la recherche, au développement et à l'innovation.

« La Chine a fait de grands progrès de compétitivité et de performances dans le domaine des superordinateurs », a-t-il déclaré. « De plus, les Etats-Unis et l'Europe peuvent avoir un cycle de mise à jour plus long pour leurs superordinateurs. »

Selon lui, le dépassement par la Chine des Etats-Unis en nombre total de systèmes classés n’est pas très significatif.

« Nous devons garder à l’esprit que les technologies fondamentales des produits du marché des superordinateurs, comme pour les éléments CPU et le GPU, restent dominées et contrôlées par des sociétés américaines », a déclaré M. Liu.

« La Chine est encore loin derrière les Etats-Unis et l'Europe dans ce domaine et des efforts continus seront nécessaires pour un développement avancé », a-t-il ajouté.

Les experts ont également prédit que Summit, un système actuellement développé par le ministère américain de l'Energie, pourrait détrôner TaihuLight l'année prochaine, avec une performance attendue de 200 pétaflops.

1   2  


Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source:french.china.org.cn