Les informations alarmistes sur la grippe à Hong Kong sont exagérées

Par : Sofia |  Mots clés : grippe,Hong Kong, exagérées
French.china.org.cn | Mis à jour le 08-08-2017

L’inquiétude monte à Hong Kong en raison l’épidémie de grippe saisonnière, mais les autorités ont affirmé que les informations la comparant au début de la crise du SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) de 2003 sont trompeuses.

A Hong Kong, 324 décès liés à la grippe estivale ont été enregistrés entre le 5 mai et le 6 août, a indiqué le Centre de protection sanitaire (CHP) de la région administrative spéciale.

Le nombre de décès dus à la grippe hivernale a été de 442 en 2015 et de 171 en 2016, selon les données du centre.

Certains articles publiés le week-end dernier affirmaient que la grippe estivale avait tué à Hong Kong plus de personnes que l'épidémie de SRAS en 2003.

Guan Yi, directeur du Laboratoire clé d’Etat pour la recherche sur l’émergence de maladies infectieuses, un organisme relevant de l'Université de Hong Kong, a déclaré que les nombres ne sont pas comparables et a ajouté que ces articles « exagèrent la situation » et provoquent une peur publique inutile.

M. Guan a déclaré que les décès causés par la grippe d'été concernent souvent des personnes âgées, un groupe démographique particulièrement vulnérable, car souvent touché par des maladies chroniques et un système immunitaire faible. La grippe estivale peut déclencher d'autres complications qui peuvent entraîner la mort, a-t-il ajouté.

Lors de l'épidémie de SRAS, le virus était beaucoup plus puissant et a tué des individus de tous âges, a souligné M. Guan.

En 2003, le SRAS a fait 299 victimes entre le 10 mars et le 23 juin à Hong Kong, en entraînant la mort de 17 % de ceux qui ont contracté la maladie, selon les données officielles.

Le CHP a estimé que le taux de mortalité de la grippe d'été de cette année serait inférieur à 2,1 %, étant donné que la plupart des patients entrent en convalescence au bout de deux à sept jours. Le taux de mortalité de la grippe au cours des dernières saisons a varié de 1,9 % à 3,3 %.

La grippe saisonnière devrait encore durer quelques semaines, selon les responsables du CHP.

A Shenzhen, le département de contrôle et de prévention des maladies a lancé une alerte de haut niveau sur les trois dernières semaines en raison de la grippe saisonnière, et appelle à la prudence cette semaine, car le nombre d'infections devrait croître à un taux élevé.

Cependant, Song Tie, directeur adjoint du Centre provincial de prévention et de lutte contre les maladies du Guangdong, a déclaré que la situation était semblable cette année à celle des années précédentes, mais que le pic de contamination s’est produit plus tardivement.

La grippe saisonnière survient habituellement entre mai et juillet dans la province méridionale du Guangdong, mais le pic peut avoir lieu plus tôt ou plus tard selon la souche du virus, a déclaré Kong Dongfeng, médecin associé à la division de contrôle et de prévention des maladies infectieuses de Shenzhen.

La souche la plus répandue cette année est le virus H3N2, qui représente 75 % des cas au Guangdong. Les enfants, les femmes enceintes, les personnes âgées et les personnes atteintes de maladies chroniques sont les groupes les plus vulnérables. Aucune statistique sur le taux de mortalité n'a été rendue publique pour l’instant.

Le mois dernier, 1468 cas de grippe ont été détectés aux points d'entrée de Shenzhen, contre 848 cas en juin, bien plus que l'année précédente, selon le Bureau d'inspection et de quarantaine de la ville.

Les symptômes grippaux ont causé 4,64 % du total des cas ambulatoires dans la ville entre le 26 juillet et le 1er août, selon les statistiques officielles. La semaine précédente, cette proportion était de 4,98 %.

A Hong Kong, M. Guan a suggéré que les gens prennent du Tamiflu, un médicament antiviral utilisé pour traiter et prévenir la grippe A et la grippe B, s'ils éprouvent des symptômes tels que des écoulements nasaux, de la toux, de la fièvre et d'autres symptômes grippaux.

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Les dernières réactions            Nombre total de réactions: 0
Sans commentaire.
Voir les commentaires
Votre commentaire
Pseudonyme   Anonyme
Retournez en haut de la page