Envoyer [A A]

Le développement de la Mongolie intérieure

French.china.org.cn | Mis à jour le 07. 08. 2017 | Mots clés : développement ,Mongolie intérieure,Xi Jinping

Le président chinois Xi Jinping cite les progrès de la région autonome et voit pour elle un futur économique et environnemental radieux.

Guo Yongcai, un travailleur forestier à la retraite vivant à Arxan, dans la ligue de Xing’an située dans la région autonome de Mongolie intérieure, a déménagé de son ancienne habitation insalubre pour un appartement construit l’année dernière, alors que le gouvernement local poursuit ses efforts de rénovations au sein de la communauté.

Avant son déménagement, cet homme de 77 ans a travaillé pendant plus de 30 ans au Bureau forestier local. Par un jour froid de janvier 2014, Xi Jinping s’était rendu chez lui. Guo Yongcai vivait alors dans une habitation de 38 m2. Le président chinois avait appelé les autorités locales à porter plus d’attention à l’amélioration des conditions d’existence de la population.

« Tant qu’il restera une famille, ou même une personne, qui n’a pas résolu ses problèmes fondamentaux de subsistance, nous n’arrêterons pas nos efforts », avait-il déclaré aux officiels.

Le président s’était également rendu chez la famille d’un gardien de troupeaux dans la ligue de Xilin Gol. Après avoir entendu parler des difficultés liées à l’électricité et au transport, Xi Jinping a enjoint le gouvernement local de développer un plan pour résoudre ces problèmes.

A la suite des instructions du président, le gouvernement local a accéléré son travail dans les domaines notamment de la rénovation des logements insalubres, la réduction de la pauvreté, les retraites et les services médicaux. Au cours des cinq dernières années, ce sont ainsi 1,78 million de personnes qui ont été sorties de la pauvreté, leurs revenus moyens nets ayant augmenté de 15 % par an.

Ces améliorations surviennent alors que 2017 marque le 70e anniversaire de la fondation de la région autonome de Mongolie intérieure, la première de ce type dans le pays. Avec une population de 25 millions d’habitants, cette région septentrionale abrite une grande variété de groupes ethniques minoritaires, notamment des Mongols, des Mandchous, des Hui, des Evenks et des Coréens.

L’année dernière, le PIB de la Mongolie intérieure a atteint 1860 milliards de yuans (235 milliards d’euros), enregistrant une croissance annuelle de 7,2 %. Son PIB par habitant est quant à lui passé à 74 000 yuans, en croissance de 6,9 %.

Au cours de sa visite en Mongolie intérieure, Xi Jinping a réitéré la promotion d’un système de civilisation écologique pour protéger les prairies et l’environnement de la région : « Nous devons contribuer davantage à construire une belle Chine et explorer une voie verte en accord avec la loi naturelle et la situation du pays. »

La région autonome, qui possède d’importantes réserves en charbon et des gisements de terres rares, a souffert de la dégradation écologique et de la désertification causée par la surexploitation des ressources naturelles – notamment le charbon – au cours des dernières décennies. L’ordre du président de protéger l’environnement a poussé le gouvernement local à prendre une série de mesures pour améliorer l’écologie.

En 2015, le gouvernement de la ligue de Xilin Gol a par exemple désigné près de 75 % de la ligue comme réserve naturelle, où l’exploitation des ressources est strictement limitée. Au cours des deux dernières années, la ligue a également refusé 24 projets majeurs, qui auraient pu constituer une menace pour l’environnement.

La région autonome a par ailleurs avancé 37 mesures de réglementation pour bâtir une civilisation écologique, concernant notamment la protection des prairies, des forêts, des lacs et des zones humides. Les officiels gouvernementaux seront responsables dans 84 types différents d’instances, en cas de manquement à leurs devoirs de protection environnementale.

Au cours de sa visite d’inspection, Xi Jinping a demandé aux officiels de la région de rationaliser les chaînes industrielles et de se concentrer davantage sur le développement tiré par l’innovation, transformant ainsi la structure économique de la région autonome et réduisant dans le même temps ses émissions.

Les instructions du président ont été mises en œuvre par la région autonome : la proportion de l’industrie houillère dans l’ensemble de l’économie industrielle de la Mongolie intérieure est passée de 34 % il y a cinq ans à 22 % l’année dernière.

Par ailleurs, près de 21 % de l’électricité en Mongolie intérieure a été générée l’année dernière en utilisant les nouvelles énergies et près de 90 % des nouveaux emplois de la région ont été créés par des petites et moyennes entreprises.

Xi Jinping a porté son attention sur les groupes ethniques du pays et exprimé à de nombreuses reprises sa préoccupation pour leurs conditions d’existences.

En mai 2016, lorsqu’il a visité un village Hezhe dans la province du Heilongiang (nord-est), le président a indiqué que les 56 groupes ethniques de la Chine faisait partie d’une même famille et que personne ne serait laissé pour compte sur le chemin vers la prospérité. Les Hezhe sont l’une des plus petites minorités ethniques de Chine, avec une population de seulement 5000 personnes vivant principalement dans le Heilongjiang.

En mars, lors d’une table ronde au cours de la session annuelle de l’Assemblée populaire nationale (APN), Xi Jinping s’était engagé à préserver l’harmonie et la stabilité de la région autonome ouïgoure du Xinjiang et à améliorer les conditions d’existence dans la région nord-ouest.

« Nous devons aimer l’unité ethnique comme la prunelle de nos yeux, chérir l’unité ethnique comme nos propres vies et rester aussi unis que les fruits de la grenade », avait-il déclaré.

La Mongolie intérieure a réalisé des progrès considérables dans la réduction de la pauvreté et dans la promotion de la prospérité au cours des 70 dernières années, avait affirmé à la fin du mois de juillet le ministre des Affaires étrangères Wang Yi, lors d’un événement organisé à Beijing pour présenter les progrès de la région au cours de cette période.

« Aujourd’hui, sous la direction du président Xi Jinping, la Mongolie intérieure présente au monde un nouveau visage », avait-il ajouté.

Le ministre avait fait l’éloge de la région, notamment de sa persévérance dans la lutte contre la désertification et la pauvreté, ainsi que de son rôle pivot dans l’initiative des nouvelles Routes de la soie et la Route du thé entre la Chine et la Russie, qui avait été autrefois une voie vitale pour le commerce.

La Mongolie intérieure est un maillon essentiel entre les deux pays clés des nouvelles Routes de la soie, à savoir la Russie et la Mongolie. La Route express terrestre et maritime entre la Chine et l’Europe s’étend de la Mongolie intérieure jusqu’à l’Europe.

Le président a attaché une grande importance à l’ouverture de la Mongolie intérieure, notant que la région autonome était une porte pour l’ouverture septentrionale du pays étant donné son avantage géographique en tant que frontière avec la Mongolie et la Russie. La région autonome comporte 18 ports et 4200 km de frontières communes avec la Russie et la Mongolie.

La Mongolie intérieure devrait stimuler la réforme et le développement par le biais de son ouverture, a indiqué Xi Jinping, ajoutant que la région autonome devrait développer les économies portuaires, renforcer sa construction des infrastructures, améliorer le mécanisme de coopération avec la Mongolie et la Russie, et faire de la région un pôle important pour la coopération vers le nord de la Chine.

La région autonome, qui bénéficie de pâturages verdoyants, est également connue pour être le centre laitier de la Chine du fait de la qualité de ses produits laitiers. Elle attire ainsi les investissements de pays comme la Nouvelle-Zélande, selon le gouvernement régional.

Li Jiheng, le chef du Parti en Mongolie intérieur, indique que la région s’est développée en une fenêtre importante de l’ouverture de la Chine, ainsi qu’une composante significative de l’initiative des nouvelles Routes de la soie.

« Nous poursuivrons le développement innovant et coordonné, et adapterons l’activité à la nouvelle normalité [du développement économique de la Chine], afin d’assurer une croissance forte pour les nouveaux types d’industrialisation », explique-t-il.

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source: french.china.org.cn

Réagir à cet article

Votre commentaire
Pseudonyme
Anonyme
Les dernières réactions (0)

Les articles les plus lus