Envoyer [A A]

Xi Jinping veut accélérer l’innovation dans la technologie des véhicules à énergies nouvelles

French.china.org.cn | Mis à jour le 03. 07. 2019 | Mots clés : Xi Jinping,véhicules à énergies nouvelles
[Photo : Luo Yunfei/VCG]


La Chine s'engage sur une voie du développement vert, à faible émission de carbone et durable, et souhaite collaborer avec la communauté internationale pour accélérer l'innovation dans les technologies de véhicules à énergies nouvelles ainsi que le développement de secteurs connexes, a déclaré mardi Xi Jinping.

Le président chinois s’est exprimé dans ces termes dans un message de félicitations envoyé au Congrès mondial des véhicules à énergies nouvelles 2019, qui s'est tenu mardi à Bo’ao, dans la province insulaire méridionale de Hainan.

M. Xi a fait savoir que le développement du secteur des véhicules à énergies nouvelles s'accélère dans le contexte de l’avènement d’un nouveau cycle de révolution scientifique et technologique et de transformation industrielle. Cela a non seulement insufflé un nouvel élan à la croissance économique de différents pays, mais contribuera également à réduire les émissions de gaz à effet de serre, à lutter contre le changement climatique et à améliorer l'environnement mondial, a-t-il remarqué.

La Chine a lancé sa nouvelle initiative de véhicules à énergies nouvelles en 2009 et a depuis lors enregistré des progrès remarquables dans le segment des voitures électriques, des véhicules hybrides rechargeables et des véhicules à pile à combustible. Le pays a dépassé les Etats-Unis en 2015 en tant que plus grand marché pour ces véhicules, et BYD, le constructeur de véhicules à énergies nouvelles en Chine, ainsi que CATL, le fabricant de batteries, ont pris la première place mondiale dans leur secteur.

La Chine compte actuellement environ 3,5 millions de nouveaux véhicules à énergies nouvelles sur son réseau routier, soit plus de la moitié du total mondial, et ce chiffre devrait atteindre 5 millions d'ici fin 2020, selon l'Association des constructeurs automobiles de Chine.

Xin Guobin, vice-ministre de l'Industrie et des Technologies de l'information, a déclaré que le ministère travaillait à un plan de développement à long terme dans ce segment pour la période 2021-2035. Il a également appelé les experts chinois et étrangers du secteur à apporter leurs idées.

Chen Zhixin, président de la SAIC, le plus grand constructeur automobile chinois, a déclaré que des politiques gouvernementales saines et stables étaient essentielles au développement à long terme du secteur et à la consolidation des avantages de la Chine sur le terrain.

Hebert Diess, PDG de Volkswagen, a remarqué que la position de leader de la Chine dans les véhicules à énergies nouvelles est notamment due à la feuille de route claire des autorités en matière de mobilité électrique. « Nous souhaitons élargir notre présence grâce à des partenariats locaux et à un travail de recherche et développement accru dans le pays », a affirmé M. Diess.

BMW a mis en place son deuxième réseau de recherche et développement en Chine. La société se concentre sur des aspects tels que les véhicules à énergies nouvelles et la conduite autonome. « Cela va croître rapidement parce que nous passons de la ‘Création en Chine pour la Chine’ à la ‘Création en Chine, pour la Chine et pour le monde’ », a noté Klaus Froehlich, membre du conseil d'administration de BMW, en charge du développement.

La Chine veut aussi effectuer des percées dans les secteurs connexes pour repousser les frontières du segment des véhicules à énergies nouvelles.

La veille du congrès, la Commission nationale du développement et de la réforme a publié une directive d'action sur le développement de la technologie de stockage d'énergie. Le planificateur économique suprême de Chine a appelé à des efforts pour améliorer davantage les installations de stockage d'énergie et promouvoir la technologie de chargement en stationnement afin de construire une base solide pour le stockage d'énergie à l'aide de batteries de véhicules à énergie nouvelle.

Lin Boqiang, directeur de l'Institut d'études sur les politiques énergétiques de Chine à l'Université de Xiamen, estime que le stockage de l'énergie serait au centre du développement lié aux énergies renouvelables, car il améliore la stabilité du réseau électrique. Cela est particulièrement important pour réduire le coût des véhicules à énergies nouvelles tout en augmentant leur sécurité, a déclaré M. Lin.

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source:french.china.org.cn