Envoyer [A A]

Le prochain cycle de négociations sino-américaines suscite de grands espoirs

French.china.org.cn | Mis à jour le 21. 02. 2019 | Mots clés : négociations sino-américaines

La Chine espère travailler avec les Etats-Unis et promouvoir la consultation afin d'obtenir des résultats mutuellement bénéfiques lors du septième cycle de négociations économiques et commerciales de haut niveau qui se tiendra à Washington cette semaine, a annoncé mercredi Geng Shuang, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Des experts ont indiqué que les discussions de jeudi et vendredi devraient servir les intérêts des entreprises des deux pays et répondre aux aspirations communes de la communauté internationale.

Le prochain cycle de négociations est la dernière tentative d’apaiser les tensions commerciales avant la date butoir du 1er mars, à laquelle la trêve de tarifs douaniers entre les deux pays devrait prendre fin.

Ces discussions font suite au sixième cycle de consultations économiques et commerciales de haut niveau qui ont eu lieu à Beijing les 14 et 15 février.

M. Geng a déclaré mardi que la Chine espérait que les deux pays mettent conjointement en œuvre l'important consensus atteint par les deux présidents lors de leur réunion en Argentine au mois de décembre, qu’ils accélèrent leurs efforts et qu’ils travaillent ensemble à la conclusion d'un accord mutuellement acceptable qui produira des résultats gagnant-gagnant.

La Chine et les Etats-Unis ont lors des discussions précédentes pu étudier et prendre en compte les règles, les besoins et les problèmes de l'un et de l'autre.

Les discussions de haut niveau ont montré que les deux parties tentaient de clarifier la situation et de procéder aux ajustements nécessaires, a noté Chen Wenling, économiste en chef au Centre chinois pour les échanges économiques.

« L'économie mondiale et la chaîne d'approvisionnement mondiale en bénéficieront si les deux parties arrivent à résoudre leur différend », a-t-elle ajouté.

La normalisation des relations sino-américaines a été l'un des éléments importants ayant contribué au processus de réforme et d'ouverture de la Chine, a rappelé Xue Rongjiu, directeur adjoint de la Société chinoise pour les études sur l'OMC, basée à Beijing.

Selon lui, l'évolution positive des négociations commerciales sino-américaines pourrait renforcer l'économie mondiale et aider les marchés boursiers mondiaux à se redresser.

Les actions chinoises ont clôturé en hausse mercredi, confortées par l'espoir que les négociations commerciales sino-américaines progressent, avec l'indice Shanghai Composite Index ayant enregistré une hausse de 0,2% à 2761,22 points.

Les négociations commerciales avec la Chine se sont bien déroulées mais le 1er mars n'est pas une « date magique », a déclaré mardi le président états-unien Donald Trump.

Lorsqu’il lui a été demandé à la Maison Blanche à quel point il était confiant que les négociations commerciales sino-américaines puissent être conclues le 1er mars, M. Trump a simplement indiqué aux journalistes que les discussions étaient compliquées. « Je ne peux pas vous dire exactement à propos du timing, mais cette date n'est pas une date magique. Beaucoup de choses peuvent arriver », a-t-il ajouté.

« Je peux seulement dire que les négociations commerciales avec la Chine se sont très bien déroulées », a-t-il affirmé.

Le président états-unien a tenu ces propos alors que des réunions au niveau des ministres adjoints, dirigées du côté américain par le représentant adjoint au commerce Jeffrey Gerrish, ont débuté mardi dans la capitale américaine.

Elles seront suivies de réunions au niveau des ministres dirigées par le vice-Premier ministre chinois Liu He et le représentant américain au Commerce Robert Lighthizer, qui doivent débuter jeudi.

En plus de M. Lighthizer, la délégation américaine comprendra également le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin, le secrétaire au Commerce Wilbur Ross, l’assistant du président à la Politique économique Larry Kudlow, et l’assistant du président à la Politique commerciale et manufacturière Peter Navarro, a annoncé la Maison Blanche.

J. Stapleton Roy, ancien ambassadeur des Etats-Unis en Chine, a déclaré dans un entretien précédent que quel que soit l'accord conclu entre la Chine et les Etats-Unis, il ne devrait certainement pas entraîner d'augmentation des droits de douane et, espérons-le, aboutir à une réduction substantielle voire à une suppression des tarifs douaniers déjà en place.

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source:french.china.org.cn