Envoyer [A A]

La Chine met en garde les Etats-Unis suite à des nouvelles menaces de tarifs douaniers

French.china.org.cn | Mis à jour le 02. 08. 2018 | Mots clés : Etats-Unis,tarifs douaniers

Des contre-mesures seront mises en place, selon le porte-parole du ministère des Affaires étrangères

La Chine prendra inévitablement des contre-mesures si les Etats-Unis entravent davantage le commerce bilatéral, a annoncé mercredi le ministère chinois des Affaires étrangères en réponse à plusieurs articles de médias occidentaux affirmant que Washington était prête à plus que doubler un ensemble de taxes proposées sur les produits chinois.

Selon ces articles, des tarifs douaniers de 25% - au lieu des 10% prévus – seraient proposé sur 200 milliards de dollars de marchandises chinoises par l'administration du président états-unien Donald Trump. Les médias ayant publié ces informations citent des sources anonymes proches de l’affaire, ajoutant que ce projet pourrait être annoncé dès mercredi à Washington.

La pression et le chantage des Etats-Unis sur le commerce ne fonctionneront pas. Si les Etats-Unis prennent d'autres mesures pour intensifier les frictions commerciales, la Chine proposera inévitablement des contre-mesures pour protéger ses droits légitimes, a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Geng Shuang, lors d'une conférence de presse.

M. Geng a indiqué que la Chine avait « toujours soutenu le recours au dialogue et à la consultation pour surmonter les tensions commerciales », mais les discussions doivent être basées sur l'égalité et le respect mutuel.

Le 10 juillet, les Etats-Unis ont annoncé une deuxième série de hausses tarifaires de 10% visant 200 milliards de dollars d’importations chinoises, les produits ciblés allant de l'acier et de l'aluminium à des aliments pour chats et des gants de baseball.

Le Bureau du représentant commercial des Etats-Unis a fixé une date butoir au 30 août pour les derniers commentaires publics sur les tarifs de 10% proposés, qui pourront être reçus après les audiences publiques prévues du 20 au 23 août.

Sheng Liugang, professeur adjoint d'économie à l'Université chinoise de Hong Kong, a déclaré qu'environ 22% des marchandises soumises aux tarifs additionnels sont des produits de consommation, ce qui signifie que les taxes auraient un effet direct plus important sur les citoyens américains.

« Cela viole les promesses de l'administration du président états-unien Donald Trump selon lesquelles une guerre commerciale avec la Chine ne nuirait pas au peuple », a-t-il indiqué à ftchinese.com.

Les Etats-Unis dépendent fortement des importations en provenance de Chine, notamment en ce qui concerne les biens de consommation et les pièces industrielles, a fait savoir Liang Ming, directeur du Centre de recherche sur le commerce extérieur de l'Académie chinoise de commerce international et de coopération économique, affiliée au ministère chinois du Commerce.

Parmi les 6031 articles figurant sur la liste la plus récente de 200 milliards de dollars figurent 67 articles sur lesquels les Etats-Unis dépendent entièrement des importations chinoises, a noté le centre.

En outre, les Etats-Unis dépendent de 90 à 100% des importations chinoises pour 127 articles de cette liste.

Pour 193 articles, il y a 80 à 90% de dépendance ; puis 70 à 80% de dépendance pour 207 articles ; et plus de 50% de dépendance pour 1150 articles, ont indiqué les responsables du centre.

« Les tarifs additionnels sur les produits intermédiaires en provenance de Chine signifient que cela coûtera plus cher de produire des biens pour les fabricants états-uniens, et que ce seront au final les consommateurs états-uniens qui paieront la facture », a affirmé M. Liang.

Wu Dongxu, directeur général du Département des investissements étrangers du cabinet de conseil Transcontinental Management Consultancy, basé à Beijing, a exhorté les experts à analyser les menaces tarifaires de l'administration Trump d'un point de vue plus politique.

Il a souligné que, même s’il est économiquement irrationnel pour M. Trump de mener une guerre commerciale, cela pourrait être politiquement rationnel. Les négociations entre les deux pays seraient ainsi longues et cahoteuses, a-t-il averti. M. Wu a qualifié d’« ironique » l'argument des Etats-Unis selon lequel les entreprises publiques chinoises sont dirigées par le gouvernement et non par le marché.

« Quand ils se plaignent du “vol de propriété intellectuelle”, ils parlent en réalité d'accords conclus entre des compagnies états-uniennes privées agissant dans leur propre intérêt », a-t-il ajouté.


Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source:french.china.org.cn