L'AIIB à la recherche des meilleurs talents du monde entier

Par : Lisa |  Mots clés : AIIB
French.china.org.cn | Mis à jour le 08-04-2015

L'AIIB à la recherche des meilleurs talents du monde entier

Le ministre des Finances chinois Lou Jiwei (au centre) signe un document avec des invités lors de la cérémonie de signature de la Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures au Grand Hall du Peuple à Beijing, le 24 octobre 2014. [Photo / Agences]

 

Alors que le processus de construction de la banque commence à monter en régime, des réunions préliminaires attirent des cadres expérimentés.

La Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures n'a pas été formellement établie, mais la chasse mondiale aux talents a déjà commencé.

Au début du mois de mars, un atelier sur le développement institutionnel de la nouvelle banque s'est tenu à huis clos à Beijing.

Mais, sur les photos publiées plus tard, un seul des participants était chinois. C'était Jin Liqun, président du Secrétariat multilatéral provisoire de l'AIIB.

L'atelier de deux jours a discuté de l'environnement financier et bancaire mondial et du cadre social des banques multilatérales, des structures dirigeantes et des politiques d'approvisionnement. Des sujets similaires avaient fait l'objet de discussions lors d'une réunion des délégués à Almaty, au Kazakhstan, à la fin du mois de mars.

Les réunions ont attiré des représentants de grandes organisations financières multilatérales, comme la Banque mondiale, la Banque asiatique de développement et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement.

Des cadres ayant une expérience de travail dans les institutions internationales sont exactement ce que l'AIIB recherche, au moment où elle cherche à élaborer des normes relatives à la transparence et aux prêts.

Matthew Dalzell, qui fut précédemment conseiller spécial au ministère néo-zélandais des Affaires étrangères et du commerce et qui a ensuite travaillé pour la Banque mondiale, est aujourd'hui, selon sa page LinkedIn, un site de la relation d'affaires en ligne, l'expert opérationnel supérieur du Secrétariat provisoire.

Deux autres étrangers ont affiché des informations sur leur poste respectif : un sur les communications et la coordination de l'équipe, l'autre sur les ressources humaines, quoique ces informations n'aient pu être vérifiées de façon indépendante.

Mais il semble que l'équipe travaillant pour le Secrétariat provisoire est importante. De nombreux employés du ministère des Finances ont été temporairement affectés au Secrétariat, qui, jusqu'ici, n'a pas répondu aux questions des médias.

Il semble qu'il est à la recherche de personnes ayant une expérience internationale de travail, une maîtrise de l'anglais et une expérience pratique dans des domaines comme la protection de l'environnement, les marchés publics, le droit et l'approbation de prêts.

Les candidats ayant une expérience et une expertise connexe recherchent déjà activement des postes dans cette banque émergente. Un cadre d'une importante banque d'Etat, qui a demandé à ne pas être identifié, a dit qu'il cherche des canaux pour rejoindre le Secrétariat depuis juillet. Il possède un certain nombre d'années d'expérience de travail à l'étranger.

« Il me semble qu'il y a là un brillant potentiel » a-t-il dit, ajoutant que certains collègues qu'il connaît ont été temporairement détachés au Secrétariat.

Selon le 21st Century Business Herald, citant des personnes familières avec le sujet, l'AIIB va lancer un programme officiel de recrutement d'élites du monde entier à l'automne. Les experts estiment que pour atteindre un haut niveau de performance, la banque a besoin des meilleurs talents qui existent.

De son côté, le ministère des Finances avait dit plus tôt que la liste des membres fondateurs sera finalisée dès la mi-avril, et qu'il travaille actuellement sur des statuts. Cette tâche devrait être terminée en milieu d'année, avant que la banque ne soit officiellement lancée à la fin de l'année.

Dès mardi, 35 pays s'étaient proposés en tant que membres fondateurs potentiels, tandis que 52 avaient déposé publiquement une demande d'adhésion.

Derrière les préparatifs intensifs et la chasse aux talents figure un personnage clé, Jin Liqun, le président du secrétariat intérimaire. C'est un ancien vice-ministre des Finances et il a travaillé à la fois à la Banque mondiale et à la Banque asiatique de développement. Il est inconnu pour beaucoup, mais ceux qui le connaissent disent le plus grand bien de lui.

« C'est un gars expérimenté et avisé », a déclaré Nicholas Lardy, senior fellow à l'Institut Peterson d'économie internationale de Washington. « Il est en train de procéder à l'embauche d'un personnel compétent d'environ 40 personnes, la moitié venant du ministère des Finances chinois, l'autre moitié recruté au niveau international ».

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Les dernières réactions            Nombre total de réactions: 0
Sans commentaire.
Voir les commentaires
Votre commentaire
Pseudonyme   Anonyme
Retournez en haut de la page